Entreprise

Le 4 juillet est un jour férié aux Etats-Unis. Mais cela n’a pas empêché eBay d’annoncer le rachat des sites 2ememain.be ou 2dehands.be, le deuxième acteur de poids du secteur dans notre pays, issu d’une société néerlandaise. C’est le magazine en ligne américain Techcrunch qui a publié l’information ce jeudi. 


Les détails de la transaction n’ont pas (encore) été dévoilés mais on parle dans le milieu des entreprises Internet de 20 à 30 millions d’euros. Une belle affaire pour une entreprise locale, quoi qu’il en soit.


Evidemment, en termes de concurrence, l’opération n’est pas neutre pour le consommateur belge qui aurait tendance à bouder eBay.be ces derniers mois. Pourquoi ? Principalement du point de vue belge, en raison des problèmes de contact avec l’entreprise qui en 2008 avait fermé son bureau à Bruxelles pour se délocaliser en Allemagne et en Suisse. La reprise de 2ememain.be serait aussi suivie de la remise sur pied d’un bureau belge et dès lors d’un point de contact local, appréciable notamment pour la résolution de litiges ou de problèmes de paiement. Ce serait aussi dans la foulée une opportunité pour eBay de relancer son activité sur notre petit territoire. 


Et de fait, dans sa communication officielle, eBay (division "petites annonces", soit eBay classified Group) assure savoir "pertinemment qu’une présence et une offre locales - qui répondent aux besoins du consommateur belge - sont capitales. C’est pourquoi les sites locaux 2dehands.be et 2ememain.be continueront d’être exploités par des équipes locales qui comprennent les subtilités culturelles des utilisateurs"


Michiel van Deursen, cofondateur 2ememain.be se montre pour sa part plutôt satisfait de voir ses équipes récompensées dans les faits au travers de cette acquisition.