Entreprise

A un peu plus d'un mois de la présentation du budget 2009 au Parlement et à une semaine du début des négociations, les milieux gouvernementaux réfléchissent d'ores et déjà à diverses pistes d'économies. L'une d'elles concerne les cartes essence liées à des voitures de société, qui ne seraient plus déductibles à 100 pc par les employeurs mais seulement de 60 à 90 pc. Cette mesure générerait de 300 à 400 millions d'euros, rapportent jeudi De Tijd et L'Echo.

La confection du budget 2009 n'est en effet pas chose aisée pour tenir le cap d'un surplus de 0,3 pc, soit un milliard d'euros, en 2009. Outre une révision du traitement fiscal des cartes-essence liées aux voitures de société, l'idée d'augmenter la part privée des voitures de société et de considérer le gsm payé par l'employeur comme un avantage en nature est aussi étudiée. Une autre idée en vogue au sein de l'Open Vld et de la FEB serait de réduire le nombre de fonctionnaires.

Les discussions sur le budget démarreront le 12 septembre. Les bilatérales se tiendront jusqu'à la fin du mois pour déblayer le terrain, en vue d'un conclave début octobre.