Entreprise

PÉTROLE

CARTEL

L'Opep réduit sa production

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé de réduire sa production de brut de 1,5 million de barils par jour (mbj), prenant effet au 1er février, a officiellement annoncé son Secrétariat général mercredi. Les ministres du Pétrole du Koweit et du Qatar avaient déjà annoncé cette réduction de production à l'issue d'une réunion informelle des membres du cartel, en cours d'après-midi. Le cartel a pris cette décision en raison d'un «marché du pétrole surapprovisionné», a indiqué le Secrétariat général de l'organisation. L'Opep redoute une chute des cours du brut à la fin de l'hiver dans l'hémisphère nord, en raison de la baisse de la demande qui interviendra alors. Cette décision prend en compte le fait que l'Irak recommencera à exporter quelque 2,3 millions de barils par jour au cours du premier trimestre, a reconnu le Secrétaire général de l'Opep, le Vénézuélien Ali Rodriguez, lors d'une conférence de presse. (AFP)

TÉLÉCOMS

RÉSULTATS

Grand cru 2000 pour Belgacom

La libéralisation du secteur des télécommunications semble décidément donner des ailes à Belgacom. Loin de se faire manger tout cru par la concurrence, l'opérateur historique accumule au contraire les bonnes performances. En 1999, son chiffre d'affaires avait progressé de 10,3pc. A en croire des chiffres provisoires communiqués mercredi par l'entreprise, 2000 fut meilleure encore puisque le chiffre d'affaires aurait progressé de 11pc, alors que le bénéfice net du groupe, qui atteignait 17,6 milliards de F en 1999, aurait également atteint un «niveau record». Chez Belgacom, on avance plusieurs explications à ces bons résultats. La poursuite de l'explosion du GSM et de l'Internet, l'amélioration du service à la clientèle, la hausse des revenus liés à la vente de capacité de réseau à d'autres opérateurs sont les trois principales. A noter aussi que le groupe se targue d'être le seul opérateur historique européen à avoir su conserver un rating de crédit «AA», ce qui est de bon augure avant la poursuite de sa privatisation, prévue normalement pour 2001. Signalons également qu'en 2000, Belgacom est passé de 22.017 à 22.736 collaborateurs. (M.V.O.)

AGROALIMENTAIRE

RESTRUCTURATION

Danone fermerait bien un site belge

Le groupe agroalimentaire français Danone s'apprête à supprimer 3.000 emplois, fermant plusieurs usines, dont une de ses deux usines en Belgique (à Herentals ou à Beveren), sept en France, une en Italie, et une aux Pays-Bas, affirme le journal «Le Monde». Quelque 1.650 personnes sont actives en Belgique dans la branche biscuits de Danone, concernée par cette restructuration. Danone avait reconnu, mercredi dernier, préparer une ample restructuration de sa branche biscuits en Europe jugée insuffisamment rentable, mais avait indiqué qu'aucun plan précis n'était encore arrêté.

MARCHÉS

BOURSES

Fort rebond des technologiques

Les Bourses européennes affichaient une belle hausse mercredi. Avec une hausse de près de 6pc, les valeurs technologiques atteignent leur niveau le plus haut depuis le 20 décembre. (Page 17)

© La Libre Belgique 2001