Entreprise

Les deux partenaires ont scellé leur union samedi, ce qui fait du nouvel ensemble le 4e groupe mondial de transport et de logistique. Le nouvel acteur pèse 6,5 milliards d'euros et emploie environ 25000 collaborateurs.La SNCB devrait obtenir quelques millions d'euros en passant.

Révélée par la presse il y a quelques jours, la fusion entre ABX Logistics Worldwide et le groupe danois DSV a été scellée samedi, d'après un communiqué des deux partenaires. DSV a signé un accord avec le fonds d'investissement britannique 3i, qui a racheté l'ex-filiale de la SNCB en 2006, pour acquérir la totalité des actions de la maison-mère d'ABX.

Quelques millions d'euros pour la SNCB

Le mariage s'effectue sur une valeur d'entreprise d'ABX de 750 millions d'euros, mais selon nos informations, après déduction notamment des dettes, la valeur nette s'élève à environ 600 millions d'euros. Tout bénéfice pour 3i et si les accords signés sont respectés, la SNCB devrait aussi toucher quelques millions d'euros au passage. La transaction sera clôturé d'ici septembre 2008 et doit être avalisée par les autorités de la concurrence. Pour rappel, en 2006, quand 3i a racheté ABX à la SNCB, sa valeur d'entreprise était d'environ 366 millions d'euros.

Au-delà de cette belle opération financière pour le fonds de pension britannique, le mariage d'ABX et de DSV s'inscrit dans le cadre d'une logique stratégique. Les deux partenaires expliquent l'opération par la complémentairité géographique de leurs activités.

ABX, affiche une solide position dans le transport aérien et maritime en Europe (Allemagne, Espagne, France, Italie), en Turquie et en Russie et a des activités aussi en Asie (notamment en Chine), en Amérique du sud et en Afrique. DSV, de son côté, dispose notamment d'un réseau routier efficace en scandinavie. D'après le communiqué, « le regroupement rencontre les objectifs communs d'ABX et de DSV d'atteindre une masse critique dans leurs marchés-clés et de renforcer leur position afin de répondre aux demandes croissantes des clients pour des solutions de transport » dans le monde.

De par le monde, les collaborateurs d'ABX dont l'horizon était bouché il y a deux ans avec le risque d'une faillite pure et simple (si la Commission européenne s'était montrée sévère), sabraient le champagne samedi. « Nous sommes contents de joindre nos forces avec celles de DSV pour renforcer notre présence dans plusieurs régions du monde. Ensemble, nous allons accélérer notre expansion », s'est réjoui Laurent Levaux, CEO d'ABX Logistics. Il salue au passage l'action de l'ancien ministre de tutelle des Entreprises publiques Johan Vande Lanotte (SP.A) qui « a rapidement compris ce qu'il était possible de faire d'ABX et a cru en son avenir ».

« C'est un grand plaisir de réussir la fusion d'ABX et de DSV. Pendant des années, ABX a figuré au sommet de notre liste de potentiels candidats à une fusion », a renchéri Kurt K. Larsen, son homologue de DSV, qui deviendra président du conseil d'administration d'ABX Logistics.

Siège d'ABX Logistics maintenu à Bruxelles

DSV et ABX vont intégrer leurs activités aériennes et maritimes (Air&Sea), routières (Road) et logistiques (Contract Logistics) « en vue de créer des synergies opérationnelles et administratives ». Ces synergies devraient être entièrement mises en oeuvre d'ici fin 2011.

Ensemble, ABX et DSV pèsent 6,5 milliards d'euros en chiffres d'affaires et la fusion les propulsent au 4e rang des transporteurs et logisticiens du monde. Ils emploient au total 25000 travailleurs dont 6700 travailleurs pour ABX Logistics. DSV s'engage à maintenir le quartier général d'ABX Logistics à Bruxelles et il n'est pas exclu que le groupe danois rapatrie d'autres fonctions ou activités dans la capitale européenne. Déjà coté en Bourse à Copenhague, il n'est pas non plus impossible que DSV ou le nouvel ensemble entre sur le marché libre à Bruxelles.

Et au chapitre des marques de confiance dans le management et les activités d'ABX, Laurent Levaux intégrera bientôt le conseil d'administration de DSV en tant que vice-président où il sera le seul étranger.