Entreprise Un ancien dirigeant d’Engie, qui a participé au plan Bianca, livre son témoignage à “La Libre”. Il redoute que le groupe français fasse supporter le coût de gestion des déchets nucléaires au contribuable belge.

(...)