Entreprise

Les clients de BNP Paribas Fortis pourront prochainement utiliser leur "smart phone" pour effectuer des opérations bancaires, un service qui s’inscrit dans la volonté de la banque de proposer une approche multicanal. "Les clients pourront nous contacter où qu’ils se trouvent, gagnant un temps précieux", explique Peter Vandekerchove, membre du Comité exécutif.

Le "mobile banking" de BNP Paribas Fortis sera accessible via iPhone, Blackberry ou encore HTC. Pour bénéficier de ce service - gratuit - le client devra s’inscrire sur le site internet.

C’est, en soi, une première pour l’une des grandes banques belges. Ce n’est toutefois pas une véritable première en Belgique : il est possible pour un client de la Deutsche Bank de se connecter au site internet via son iPhone depuis 2008 et Keytrade Bank propose pour sa part depuis juin 2009 la possibilité d’effectuer des opérations boursières et financières via un site "mobile" destinés aux "smart phones".

Quelles seront les possibilités réservées aux clients de BNP Paribas Fortis ? Elles demeurent, pour l’instant, assez réduites. Ils pourront certes, effectuer des virements, mais uniquement en faveur de bénéficiaires préalablement encodés via le PC banking. Le montant maximum qui peut être viré vers des comptes n’appartenant pas au client est de 2500 euros par semaine.

Il ne sera pas possible, du moins pour l’instant, d’effectuer des opérations boursières. Des options destinées aux "investisseurs actifs" viendront en effet compléter l’offre "progressivement", selon BNP Paribas Fortis.

De telles possibilités ne sont pas en soi des nouveautés. La Deutsche Bank s’est ainsi mise à l’heure de l’iPhone dès 2008. "Notre site internet est accessible via iPhone. Nos clients peuvent donc acheter et vendre des actions, des fonds ou effectuer des opérations bancaires depuis leur iPhone", précise Hans Marien, porte-parole. Il ne s’agit toutefois pas d’une application réservée aux "smart phones". "Ce n’est donc pas à 100 % idéal".

Chez Keytrade Bank, de telles possibilités existent depuis un peu plus d’un an. "Nous avons mené une réflexion après la crise afin de permettre à nos clients de pouvoir vendre et acheter des actions en temps réel où qu’ils se trouvent", souligne Thibault de Barsy, directeur du marketing.

Keytrade Bank propose donc un site mobile principalement destiné aux "smart phones". Quant au site internet, il est accessible depuis un ipad.

Le nombre d’opérations effectuées via ces applications est toutefois "assez marginal", reconnaît Thibault de Barsy : moins de 1 % du total. "En cas d’urgence, nos clients savent qu’ils peuvent y recourir".

Quoi qu’il en soit, BNP Paribas Fortis aura par cette annonce pris ses concurrents directs de vitesse, même s’il faudra encore patienter un mois avant que le "Mobile banking" soit accessible. Les autres devraient suivre le mouvement. "De telles applications sont à l’étude chez nous", souligne Chantal Gelders, du service communication d’ING Belgique.