Entreprise

Facebook va supprimer 5.000 options permettant à ses utilisateurs professionnels de cibler au plus près le public de leurs publicités afin d'empêcher la discrimination raciale ou religieuse. "Bien que ces options aient été utilisées de manière légitime pour toucher les gens intéressés par un certain produit ou un service, nous pensons qu'il est plus important de limiter le risque d'abus", explique mardi le réseau social dans un post de blog.

La semaine dernière, le ministère américain du logement avait accusé Facebook d'enfreindre la loi en permettant aux propriétaires de logements et aux agents immobiliers d'utiliser son système de ciblage des publicités très précis pour filtrer des clients qu'ils jugeaient indésirables.

La plainte du ministère affirmait que les options de ciblage offertes par Facebook permettaient d'écarter des potentiels clients sur la base de leur race, leur religion, leur nationalité ou encore un handicap.

Le réseau social a indiqué que tous les usagers qui voudront y faire de la publicité devront s'engager à respecter la charte de non-discrimination de Facebook. Auparavant seuls ceux qui faisaient de la publicité concernant le logement, les offres d'emplois ou des offres de crédit devaient s'engager à respecter la charte.

Un porte-parole a indiqué à l'AFP que Facebook répondrait à la plainte au tribunal et continuait à travailler avec le ministère du logement pour répondre à ses inquiétudes.