Fondu dans Asahi, Glaverbel ne sera pas bridé

SANDRINE VANDENDOOREN Publié le - Mis à jour le

Entreprise

Mercredi 19 décembre 2001, 15 heures. Luc Willame, l'administrateur délégué de Glaverbel est un homme heureux: `Aujourd'hui, c'est un peu comme si nous étions à la veille d'un mariage. C'est toujours le plus excitant´. Et Shinya Ishizu, le président du groupe japonais Asahi Glass (son actionnaire majoritaire) d'enchaîner: `Le mariage est aussi l'occasion de créer une belle et grande famille´.

Une page est en train de se tourner dans l'histoire du groupe verrier belge. Comme nous l'annoncions hier, Asahi - qui détient 55 pc du capital de Glaverbel - lance une OPA (offre publique d'achat) sur le solde des actions qu'il ne détient pas encore. Cela représente environ 2,5 millions d'actions (35 pc du capital) détenues par le public. Le prix offert est de 145 euros par action, soit une prime de près de 30 pc par rapport à sa dernière cotation (avant sa suspension). Asahi entend aussi acquérir toutes les options sur actions et obligations convertibles. Au total, il déboursera 470 millions d'euros (19 milliards de francs).

Si Asahi est en possession d'au moins 90 pc des actions de Glaverbel au terme de l'OPA, le verrier belge disparaîtra de la cote bruxelloise et deviendra entièrement nippon. `C'est un beau défi pour Glaverbel et ses collaborateurs´, a commenté Luc Willame. Car l'opération ne se résume pas à une prise de contrôle de Glaverbel par les Japonais. Les deux groupes ont aussi convenu d'intégrer leurs activités dans le monde `afin de maximaliser la valeur du groupe à l'heure où l'industrie du verre plat est en pleine consolidation´, a indiqué M. Ishizu. Dans la nouvelle organisation mondiale du groupe Asahi, Glaverbel et son patron auront une place de choix. Le groupe japonais scindera, dès avril 2002, ses activités en deux divisions. La première, en charge du verre plat, aura son siège à Bruxelles et sera dirigée par Luc Willame. Celle-ci conduira les activités mondiales du groupe concernant la production de verre pour le bâtiment et les applications industrielles. Son chiffre d'affaires sera de 3,5 milliards d'euros. Luc Willame sera ainsi responsable de 38 sites de production de verre plat (float), soit 25 pc du marché mondial. La deuxième division, dédiée au verre automobile, sera basée à Tokyo et aura un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros.

Cette fusion aura-t-elle des conséquences en Belgique? `Il n'y aura aucun impact négatif sur l'emploi en Belgique´, a assuré M. Willame. Et à Splintex Fleurus (seul site belge de verre automobile qui occupe 800 personnes) où les ordres viendront désormais du Japon? `Il n'y aura pas d'autres restructurations que celles en cours´. En tout cas, une chose est sûre: Luc Willame (61 ans) va voyager plus entre Bruxelles et Tokyo puisqu'il est aussi promu numéro deux du groupe japonais.

Le conseil d'administration de Glaverbel doit à présent donner son avis, après quoi l'opération doit être approuvée par la Commission bancaire et financière. L'OPA devrait être lancée à la fin janvier. Reste à convaincre les actionnaires minoritaires que le prix offert est le juste prix. L'action a gagné hier 27 pc frôlant le prix proposé par Asahi. Un prix jugé `relativement généreux´ par Luc Struelens, analyste chez ING-Barings.

© La Libre Belgique 2001

SANDRINE VANDENDOOREN

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Photos
    Eataly se met enfin à table à Bruxelles

    L’enseigne s’installera dans l’ancien bâtiment d’Actiris. Ouverture prévue… dans 5 ans. La Région bruxelloise a donc décidé quel serait le projet de rénovation de l’immeuble dit “Actiris” sur le boulevard Anspach et qui serait l’acquéreur. Il ...

  2. 2
    Pourquoi les Chinois font exploser les salaires des pilotes

    C’est ce qu’on appelle l’effet papillon. Un battement d’aile à Pékin peut provoquer une tempête à Dublin. La crise des pilotes que connaît actuellement la compagnie irlandaise Ryanair n’est ainsi sans doute pas étrangère à ce qui se passe en Chine, ...

  3. 3
    Comment Carrefour contourne la loi

    Il y avait le marché noir pendant les guerres pour lutter contre la vie chère et les pénuries. Quelques décennies plus tard, Carrefour s’est inspiré de ce concept de sinistre mémoire, au moins dans les formes, pour lutter contre les réglementations ...

  4. 4
    Stéphane Rosenblatt attaque RTL en justice, le groupe réagit

    Stéphane Rosenblatt, qui défendait le bilan de RTL hier dans nos colonnes, a décidé d'attaquer le groupe en justice, nous apprend l'Echo. L'avocat de Stéphane Rosenblatt a déposé une citation en référé devant le tribunal de travail de Bruxelles. ...

  5. 5
    Ce qu'il faut savoir pour remplir sa déclaration fiscale

    A la veille du dépôt de la traditionnelle déclaration IPP que chacun se réjouit de remplir, il nous a paru opportun d’épingler quelques dispositions parfois méconnues mais qui pourront vous intéresser. (...)

cover-ci

Cover-PM