Former les managers

Publié le - Mis à jour le

Entreprise / Emploi

Bien-être. Le télétravail peut très bien être appliqué dans le service public. Ainsi, au SPF Sécurité sociale, à la fin août, sur 1 188 collaborateurs, 604 faisaient du télétravail. "Et cela, c’est sans compter les 250 collaborateurs qui ne rentrent pas dans la même législation car ce sont des travailleurs mobiles, comme les inspecteurs sociaux" , précise Laurence Vanhée, la "chief happiness officer" - le nouveau nom pour la DRH - du SPF Sécurité sociale. Cette appellation - "Nous sommes une dizaine au niveau mondial" - s’intègre dans la nouvelle organisation du travail mise en place dans cette administration publique. Le télétravail n’en est qu’un des éléments. Le SPF a par exemple opté pour des bureaux partagés. "Nous avons 6 bureaux pour 10 collaborateurs. Nous travaillons aussi beaucoup sur le bonheur des collaborateurs. La nouvelle culture est basée sur l’équation : liberté + responsabilité = bonheur + performance. Le télétravail en fait partie et il est fortement apprécié", indique Laurence Vanhée. "Le taux de satisfaction est de 88 %. Et côté recrutement, nous avons enregistré une hausse de 500 % des candidatures spontanées."

Pour assurer le succès de sa politique, le SPF Sécurité sociale a notamment formé ses managers à gérer des équipes à distance. "Nous avons aussi mis en place des plateformes collaboratives et utilisons les médias sociaux pour rester en contact. Il est aussi impératif d’avoir une bonne planification des réunions, pour faciliter l’organisation de tout le monde."

Publicité clickBoxBanner