Entreprise

Mauvaise surprise pour 2 pc des clients de Fortis Banque. Comme le soulignait «De Tijd» dans son édition du week-end, le pôle bancaire du groupe belgo-néerlandais Fortis a décidé de bloquer 150000 comptes bancaires, répondant ainsi à une demande de la Commission bancaire et financière et des assurances (CBFA) et du ministère des Finances. Motif: les titulaires de ces comptes sont soit non identifiables, soit n'ont pas répondu aux multiples appels et rappels de leur banquier afin de lui fournir une copie de la carte d'identité. Pour rappel, les banques sont tenues de détenir une copie de la carte d'identité de chaque titulaire de compte et cela dans le cadre de la nouvelle législation contre le blanchiment d'argent et de la lutte contre le financement du terrorisme. «Le cas le plus classique, c'est celui d'une personne qui part à l'étranger sans laisser d'adresse et sans en avertir ni son banquier ni sa commune», explique Xavier Deswaef, porte-parole de Fortis Banque. Qui ajoute: «Les comptes qui ont été bloqués peuvent être facilement débloqués si la personne concernée vient à la banque avec un document d'identité.»

Les titulaires de 150000 autres comptes bancaires recevront eux aussi bientôt un dernier avertissement -sous la forme d'une lettre recommandée- afin de régulariser leur situation: ces comptes pourraient également être bloqués avant la fin de cette année. Du côté de chez Fortis Banque -qui compte environ 3 millions de comptes et dont 94 pc des clients sont en ordre- on précise avoir utilisé tous les canaux d'information disponibles (sur les avis d'extraits de compte, via PC banking,...) afin d'informer le client.

Fortis Banque est la première grande institution bancaire belge à avoir communiqué de la sorte sur le nombre de comptes bloqués. La patience d'ING, de KBC et des autres aura aussi ses limites.

© La Libre Belgique 2005