Entreprise

Le réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Paluel (Seine-maritime) a redémarré après un arrêt de plus de trois ans à la suite d'un accident lors d'une opération de maintenance, a annoncé EDF mardi. "Le réacteur a redémarré", a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'électricien.

Selon les données publiées sur le site du gestionnaire du réseau électrique RTE, ce réacteur d'une capacité de 1.300 MW a produit mardi jusqu'à 90,5 MW avant de cesser sa production d'électricité.

"Un aléa sur la turbine nous a contraints à le déconnecter du réseau" mais "le réacteur n'a pas été arrêté", a précisé la porte-parole.

Selon les dernières données disponibles sur le site de RTE, la fin de l'indisponibilité du réacteur est prévue pour mercredi matin.

Paluel 2 avait été arrêté en mai 2015 pour maintenance dans le cadre d'une visite décennale, sorte de réexamen de la sûreté de l'installation, menée par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Cet arrêt avait été prolongé après la chute en mars 2016 d'un générateur de vapeur usé de près de 500 tonnes, qui avait endommagé le béton du bâtiment du réacteur et des plateaux de protection de la piscine du bâtiment du réacteur.