Entreprise Le "managing partner" du fonds d’investissement flamand Volta Ventures livre son regard sur les start-up wallonnes. Entretien.

A 56 ans, Frank Maene est l’une des figures de proue belges de l’investissement dans les start-up technologiques. D’abord entrepreneur dans l’informatique, il est devenu investisseur à partir de 2000. Volta Ventures, fonds de 55 millions d’euros spécialisé dans l’Internet et les logiciels, est le troisième fonds "VC" qu’il gère (lire notre "Portrait" ci-contre). Nous l’avons interrogé, mardi, lors du coup d’envoi du "Reaktor", programme d’accélération de huit start-up piloté par Engine (1).