Entreprise

Le dernier relevé effectué par le Ministère des Affaires économiques dans les supermarchés belges révélait qu'un ticket de caisse sur 10 était erroné. La chaîne de supermarchés GB (groupe Carrefour) espère avoir trouvé la parade à ce genre de problème: l'étiquetage électronique des prix dans les rayons. Le Super GB Partner (magasin franchisé) de Lummen, dans le Limbourg, est le premier magasin de la chaîne à être entièrement équipé de ces nouvelles étiquettes (9300 au total).

Le défi est de taille: près de 6000 prix, par mois, font l'objet d'adaptations. Le rayon des fruits et légumes peut quant à lui subir 500 changements de prix quotidiens.

`L'étiquetage électronique permet une plus grande souplesse dans l'adaptation des prix en fonction de la politique locale du magasin, des prix corrects dans tout le magasin, une meilleure lisibilité des prix ainsi qu'une économie de papier´, soulignent les responsables de GB.

En France, ce système est déjà en place dans 22 supermarchés Champion et dans un hypermarché d'Hyparlo franchisé de Carrefour, situé près de Lyon. Début 2003, l'hypermarché Carrefour de Torcy (à 40 km de Paris) en sera aussi équipé.

Le système électronique d'indication des prix fonctionne suivant la technique de la radiofréquence. Un tel équipement représente un investissement de quelque 130000 €. Selon la taille du magasin, son assortiment, le nombre de changements de prix et les frais de salaire, le nouveau système devrait, d'après GB, être amorti en minimum 5 ans.

D'ici le mois de février, les étiquettes électroniques feront leur apparition dans un second magasin, un Super GB intégré, cette fois, situé probablement dans la région bruxelloise. Si les résultats sont concluants, une extension sera envisagée à d'autres supermarchés GB et éventuellement à certains hypermarchés Carrefour.

© La Libre Belgique 2002