Entreprise

Le constructeur américain General Motors maintient son projet de vendre sa filiale européenne Opel, a appris l’agence de presse allemande DPA auprès de sources proches du dossier. Le Financial Times et le Wall Street Journal avaient auparavant annoncé que GM voulait éventuellement maintenir Opel dans son giron (LLB du 25 août). Les discussions entre GM et les autorités allemandes ont pour objectif d’arriver à un accord sur un investisseur.

Précédemment dans la journée de mardi, l’hypothèse d’un "stand alone" évoquée la veille avait fait réagir négativement en Belgique Rudi Kennes de la FGTB. "Le nouveau scénario selon lequel GM ne se séparerait pas d’Opel n’est pas une bonne nouvelle pour le personnel de l’usine d’Anvers", a-t-il expliqué. "Selon ce que j’ai entendu, cela signifierait que deux modèles de voitures au moins disparaîtraient et que quatre usines fermeraient. Je suis fermement opposé à cette piste", a-t-il souligné. "Nous allons manifester pour demander qu’une décision rapide soit prise par GM et pour éviter les fermetures et les licenciements secs", a-t-il dit. La CSC sera aussi présente à la manifestation de Berlin. (Belga)