Entreprise

Le moteur de recherche Google rend hommage mardi à Georges Lemaître (17 juillet 1894 - 20 juin 1966) en dédiant l'un de ses célèbres "doodle" à ce prêtre astrophysicien carolo qui est considéré comme le "père du Big Bang".

Né à Charleroi le 17 juillet 1894, Georges Lemaître embrasse simultanément une carrière scientifique et ecclésiastique après la Première Guerre mondiale. Tour à tour, il obtient son diplôme de physicien-mathématicien à l'Université catholique de Louvain (UCL), enchaîne les formations religieuses (il est ordonné prêtre en 1923) et complète son parcours scientifique à l'étranger (Université de Cambridge, MIT).

De retour en Belgique en 1925, il accepte un poste de chargé de cours à l'UCL où il entamera ses recherches révolutionnaires. En 1927, alors que le débat sur la création de l'Univers divise plus que jamais théologiens et hommes de science, Georges Lemaître propose un modèle cosmologique qui affirme l'expansion physique de l'univers. Cette vision -selon laquelle plus une galaxie est lointaine, plus elle s'éloigne rapidement- est diamétralement opposée à celle de nombreux de ses pairs qui soutiennent la thèse d'un "univers statique".

Quatre ans plus tard, il publie l'article qui dynamitera les croyances de l'époque et le fera passer à la postérité : la "théorie de l'atome primitif". Selon cette hypothèse avancée en 1931, l'origine de l'univers a été déclenchée par l'explosion de matière très condensée. Ce raisonnement sera tantôt avalisé, tantôt moqué. En 1949, le Britannique Fred Hoyle lui prêtera ironiquement le sobriquet de..."théorie du Big Bang".

En 1951, le Pape Pie XII voit dans cette théorie les preuves de l'existence de Dieu. Mais Georges Lemaître réfute avec force toute explication scientifique à la divinité, niant par la même occasion tout lien entre ses recherches et ses croyances. "Fidèle à la conception de Saint Thomas d'Aquin, il fait la distinction entre le 'commencement', notion physique, et la 'création', concept philosophique et théologique", note à ce propos le physicien et philosophe des sciences à l'Université de Namur, Dominique Lambert, dans l'ouvrage qu'il a consacré au personnage ("Un atome d'univers: la vie et l'œuvre de Georges Lemaître", ndlr).

Pour ses découvertes, Georges Lemaître a reçu de nombreuses distinctions, dont le prix Jules Janssen en 1936, la plus haute récompense attribuée par la Société astronomique de France (SAF). Il a également été nommé membre de l'Académie Royale des Sciences et des Arts de Belgique en 1941 et il s'est vu décerner la médaille Eddington par la Société royale d'astronomie britannique en 1953.

Il est décédé le 20 juin 1966 des suites d'une leucémie, à l'âge de 71 ans.

© D.R.