Entreprise

Jusqu'à 50 des 160 vols Ryanair quotidiens depuis et vers la Belgique (31%) seront supprimés les 25 et 26 juillet, en raison de la grève du personnel de cabine, indique mercredi la compagnie aérienne. Jusqu'à 300 vols par jour seront annulés dans toute l'Europe et quelque 100.000 voyageurs seront impactés. Les mercredi 25 et jeudi 26 juillet, les stewards de Ryanair débraieront en Belgique, au Portugal et en Espagne pour réclamer de meilleures conditions de travail. Le personnel italien y participera également le 25 juillet.

La compagnie low-cost indique avoir envoyé un SMS ou un e-mail à ses clients pour leur annoncer la suppression de leur vol et leur proposer une alternative. Cette décision a été prise afin de "minimiser" l'impact de ces grèves "non nécessaires" sur les voyageurs. Le mouvement social affectera environ 12% des clients de la compagnie, d'après ses calculs.

Jusqu'à 50 des 160 vols quotidiens depuis et vers la Belgique (31%) seront supprimés, jusqu'à 200 en Espagne (24%) et jusqu'à 50 au Portugal (27%), détaille Ryanair. Aucune information n'est toutefois précisée pour les vols depuis et vers l'Italie.

Les vols des personnes qui n'ont pas été contactées par la compagnie ne devraient pas être touchés par la grève.

Le personnel de Ryanair bénéficie déjà d'un "salaire élevé" et de bonnes conditions de travail, souligne le directeur marketing de la compagnie Kenny Jacobs. "Ces grèves sont totalement injustifiées et n'aboutiront à rien d'autre qu'à perturber les vacances des familles et à profiter aux compagnies aériennes concurrentes en Belgique, au Portugal et en Espagne."