Entreprise

Le premier appel à projets du Fonds de transition énergétique se termine sur un flop. En effet, seul le dossier présenté par Elia a passé la rampe et recevra un budget de 221 000 euros sur une enveloppe totale disponible de 15 millions d'euros.

Pour rappel, Electrabel alimente un Fonds de transition énergétique à hauteur de 20 millions d'euros par an en échange de la prolongation de Doel 1 et 2. L'enveloppe disponible est censée financer des projets innovants dans le cadre de la transition énergétique.

Comme l'avait annoncé « La Libre », un seul projet avait satisfait aux critères fixés par l'administration. Le cabinet Marghem a bien tenté de pousser huit autres projets, mais le gouvernement ne l'a pas suivi pour des raisons de sécurité juridique. En effet, certains projets ne pouvaient pas prouver qu'ils étaient en ordre de cotisations sociales, explique-t-on au cabinet de la ministre de l'Energie.

Résultat, seule une petite partie du Fonds sera mobilisée cette année, un échec pour le cabinet Marghem. La bonne nouvelle est qu'il y aura une enveloppe de 30 millions d'euros l'année prochaine, explique-t-on.

Le projet d'Elia vise à étudier les phénomènes liés à la distribution de l’inertie pouvant avoir un impact significatif sur le fonctionnement du réseau électrique. L’arrivée massive du renouvelable réduit l’inertie et par conséquent la capacité du réseau à résister à de gros incidents tel que le déclenchement d’une tranche nucléaire.