Entreprise

Hasard du calendrier, c’est ce mardi que les Amis du verre ont invité à découvrir les multiples facettes et avantages de l’emballage en verre à l’occasion d’une semaine spécialement dédiée à ce matériau à travers l’Europe, alias la "Choose Glass Week". Pour promouvoir toujours plus l’usage de l’emballage en verre et son recyclage auprès des consommateurs. Notamment en Belgique où rendez-vous est donné jusqu’à dimanche au Woluwe Shopping Center à Bruxelles qui propose un "Glass Shop" et une exposition d’œuvres d’art en verre, dont une sculpture de Bernard Tirtiaux, artiste, "verrier depuis 41 ans" .

En 2008, une étude de consommateurs paneuropéenne commandée par la Feve, la Fédération européenne du verre d’emballage, révélait que 75 % des consommateurs préféraient les emballages en verre aux plastiques, cartons, canettes ou conserves pour les denrées alimentaires et les boissons. En réponse à cette étude, un forum de consommateurs s’est créé, les Amis du verre (www.friendsofglass.com) qui estiment que "le verre est le bon choix pour eux, leur famille et l’environnement" car "le verre préserve votre santé", "le verre ne nuit pas à la nature", "le verre est recyclable à 100 %, et à l’infini" .

"Il est évident que le verre est devenu un emballage plus pertinent que jamais", a souligné Dominique Tombeur, président de la Feve, qui regroupe des producteurs de verre d’emballage au sein de l’Union européenne, en Suisse et en Turquie. "Le verre a connu de nombreuses innovations pour améliorer l’expérience du consommateur. Il a, par exemple, été considérablement allégé : il y a dix ans, une bouteille de vin de 75 cl pesait 500 grammes. Aujourd’hui, le poids de cette bouteille a diminué de 40 %." Et celui qui est aussi vice-président marketing et communication en Europe d’O-I, le numéro un mondial du secteur, d’ajouter : "L’un des atouts majeurs du verre est qu’il est 100 % recyclable. L’année dernière, en Europe, nous avons atteint l’objectif de recyclage du verre fixé à 62 % de bouteilles et bocaux. Nous continuons toutefois à jeter près d’un million de tonnes de verre par an. Il y a donc encore du pain sur la planche ." Sachant que l’Europe est le plus gros producteur de verre d’emballage du monde, que le secteur emploie environ 40 000 personnes et produit environ 21 millions de tonnes par an. En Belgique, 95,8 % du verre-emballage est recyclé. Pour Dominique Tombeur qui veut aussi plus sensibiliser la grande distribution à la matière, "l’industrie du verre a été longtemps silencieuse, il est temps de parler de la valeur ajoutée du verre" .

Selon une étude commandée par les Amis du verre et réalisée, en août, par InSites Consulting dans sept pays (dont la Belgique) et auprès de 2 800 personnes, les consommateurs préfèrent l’authenticité des produits et des marques conditionnés sous verre, pour leur aspect esthétique et réutilisable. En tête des marques préférées, Coca-Cola fait l’unanimité en Europe. En Belgique on trouve outre Coca, Nutella, Perrier, Bailey’s, Evian, Absolut Vodka, San Pellegrino, Carlsberg, Nescafé, Schweppes et Heinz Tomato Ketchup. D’après les tout derniers chiffres issus d’une étude menée par le bureau iVox auprès de 750 Belges pour le compte du producteur O-I, 97 % des sondés n’imaginent pas acheter du vin ou des spiritueux autrement qu’en bouteilles en verre; 81 % choisissent le verre pour la bière; 79 % pour les aliments pour bébé, 68 % pour les épices et 55 % pour les sauces.

Quelques chiffres encore : le bocal déposé dans la bulle à verre est refondu en un bocal neuf, rempli et remis en rayon en 70 jours; la refonte du verre consomme 30 % d’énergie en moins que la fabrication de verre à partir de matières premières. "C’est gagnant écologiquement et économiquement" , dit Dominique Tombeur; recycler quatre bouteilles peut alimenter un réfrigérateur pendant un jour; ou encore : en 2007, les Européens ont collecté une moyenne de 30 milliards de bouteilles et bocaux pour le recyclage, ce qui en termes d’économies de CO2, correspond au retrait de 1,7 million de voitures de la circulation