Entreprise Énergie

A

u premier trimestre 2013, l’inflation en Belgique s’est ralentie pour s’établir à 1,4 % en moyenne, contre 2,2 % au dernier trimestre 2012, ressort-il du rapport trimestriel 2013 de l’Observatoire des prix (ICN). Pour la première fois depuis le premier trimestre 2010, l’inflation totale n’a pas dépassé la barre des 2 %, relève ce dernier.

Les principaux pays voisins (Allemagne, France et Pays-Bas) ont également connu une baisse de l’inflation, mais moins marquée qu’en Belgique (passant en moyenne de 2,0 % au quatrième trimestre 2012 à 1,7 % au premier trimestre 2013). Ce sont principalement les produits énergétiques, en particulier le gaz et l’électricité, qui ont contribué à l’écart d’inflation à l’avantage de la Belgique.

En 2012, l’inflation énergétique trimestrielle n’a cessé de diminuer. Au premier trimestre 2013, elle est devenue négative, s’établissant à -2,8 % en moyenne (contre 2,4 % au trimestre précédent). En mars dernier, le consommateur a déboursé en moyenne 4,9 % de moins pour sa consommation d’énergie par rapport à mars 2012.

Dans les pays voisins, l’inflation pour les produits énergétiques a également ralenti mais de manière moins prononcée, pour atteindre 2,7 % au premier trimestre 2013. En Allemagne, l’inflation relative aux produits énergétiques s’est élevée à 3,1 %, aux Pays-Bas à 3,5 % et en France à 1,9 %. L’inflation pour l’électricité s’est accélérée chez les voisins pour atteindre 9,5 %, contre -0,1 % en Belgique.

En Allemagne, elle a atteint 12,3 %; en France 5,9 % et aux Pays-Bas 4,3 %. L’inflation pour le gaz s’est réduite au premier trimestre 2013 dans les pays voisins pour atteindre 3,8 % en moyenne. Elle reste toutefois supérieure à celle de la Belgique (-6,7 %). En France, elle était de 6,3 %; aux Pays-Bas de 5,3 % et en Allemagne de 1,6 %. Pour les carburants et lubrifiants, l’inflation est devenue négative dans les pays voisins (-1,3 %).

Cette baisse est encore plus marquée en Belgique (-2,3 %). En Allemagne, elle était de -2,1 %; en France, de -1,0 % et aux Pays-Bas, de 1,9 %. Au premier trimestre 2013, le prix des combustibles liquides a diminué en Belgique (-3,8 %), comme dans les pays voisins (-2,9 %). Cette baisse atteignait en Allemagne -4,1 %, -0,8 % en France. Aux Pays-Bas, l’inflation était nulle. (Belga)