Entreprise

L'entreprise de biotechnologie Innogenetics a légèrement réduit, durant le premier semestre, sa perte nette qui s'établit à 9,9 millions d'euros, contre 10,6 millions en 2003, a-t-elle annoncé mardi.

Cette amélioration résulte principalement de la croissance du chiffre d'affaires, en progrès de 9 pc à 32,2 millions d'euros, et de l'augmentation de la marge brute, passée de 54,5 à 58,3 pc, reflétant ainsi un regain de productivité et «un mix de produits plus favorables», précise le communiqué. La perte d'exploitation s'établit, quant à elle, à 9,5 millions d'euros, contre 10,1 millions au premier semestre 2003. Innogenetics bénéficie pour cela d'un deuxième trimestre favorable, qui permet d'effacer un début d'année faiblard. La perte d'exploitation a ainsi pu être nettement réduite (de 5,9 à 4 millions d'euros).

«Nous confirmons ainsi clairement nos objectifs pour 2004: une croissance du chiffre d'affaires de 15 pc et une amélioration des résultats opérationnels», a indiqué Philippe Archinard, administrateur délégué (CEO) d'Innogenetics.

Les six premiers mois de l'année ont été marqués par le regain de forme de la division «Diagnostic», qui a dégagé un bénéfice d'exploitation de 2,2 millions d'euros, contre une perte de 0,3 million d'euros durant les six premiers mois 2003.

Les dépenses semestrielles en recherche et développement (R&D) se sont établies à 16,8 millions d'euros, soit une hausse de 6 pc par rapport aux six premiers mois de 2003.D'après une analyste de la KBC, Innogenetics est sur la bonne voie pour remplir ses objectifs sur l'année. Il maintient sa recommandation de «surperformance» et son objectif de cours de 17 euros. L'action a clôturé, hier, en hausse de 3,18 pc à 12,64 euros. (D'après Belga)

© La Libre Belgique 2004