Entreprise La société spécialisée dans les voyages haut de gamme s’ouvre de nouveaux horizons.

Du changement dans le monde belge des voyages haut de gamme. Le groupe de médias IPM (La Libre, DH, DH Radio…) vient en effet d’acquérir Continents Insolites, société bien connue des amateurs de voyages qualitatifs sur tous les continents et en dehors des sentiers battus.

La transaction a été bouclée cet été. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. Objectif pour le groupe IPM : former un pôle majeur dans le tourisme haut de gamme et les médias sur les voyages. "Cette acquisition s’inscrit dans notre volonté de développer le groupe IPM dans les services à forte valeur ajoutée pour lesquels notre expertise internet sera utile pour accélérer la transformation digitale", explique François le Hodey, CEO d’IPM.

Cette acquisition, IPM Group l’a réalisée en rachetant les parts détenues par le groupe français Genairgy, spécialisé dans les loisirs sportifs et le tourisme d’aventure. Continents Insolites, qui a vu le jour à la fin des années 70, s’est forgé une solide réputation dans la conception de voyages sur mesure avec à la clé la volonté d’offrir à ses clients une expérience unique et insolite, loin des standards du tourisme de masse. La société compte aujourd’hui trois agences - à Bruxelles évidemment, mais aussi à Paris et Lyon - et un réseau de travel designers spécialisés sur plus de 50 pays. Leader sur son segment de marché en Belgique, Continents Insolites affiche aussi une belle croissance sur son second marché, la France.

Désormais dans le giron d’IPM Group, Continents Insolites - qui emploie 25 personnes et organise environ 2 500 voyages par an - devrait s’ouvrir à de nouvelles opportunités. "Ce rapprochement va nous permettre d’être plus offensifs et de consolider le marché belge et le marché français, mais aussi d’augmenter notre visibilité médiatique et d’amorcer la transition digitale. Et avec l’expertise du groupe IPM Group, il y a des passerelles évidentes pour réaliser ces objectifs", a souligné Hervé Ollagnier, le CEO de Continents Insolites. La société étudierait ainsi l’opportunité de s’implanter à terme sur de nouveaux marchés géographiques.