Entreprise

Isabelle Kocher, la directrice générale du groupe Engie, est de passage en Belgique pour une journée de rencontre avec la presse belge, française et internationale.

Interrogée par un journaliste français sur l'avenir du nucléaire en Belgique, Isabelle Kocher a donné une opinion assez tranchée. Pour rappel, la loi de sortie du nucléaire prévoit toujours l'arrêt de notre parc entre 2022 et 2025.

« Engie est un grand acteur du nucléaire en Belgique avec sept tranches, a déclaré Isabelle Kocher. Nous nous battons pour les prolonger. On voit bien que ces équipements, qui sont extrêmement compétitifs, sont des atouts pour les pays qui les possèdent. Ils ont une capacité à produire de façon fiable une énergie très compétitive en prix. Pour autant que l'autorité de sûreté le valide, le choix le plus rationnel est de prolonger ».