Entreprise

L'action du groupe Mediaset de Silvio Berlusconi chutait de près de 7% lundi à la Bourse de Milan après le raz-de-marée des forces antisystème aux législatives italiennes, mais le marché dans son ensemble restait plutôt stable. Les forces antisystème, eurosceptiques et d'extrême droite ont réalisé dimanche une percée historique en Italie, devenant majoritaires en voix et en sièges, ce qui plonge le pays dans l'incertitude politique.

La plus forte baisse était enregistrée par Mediaset (-6,82%), groupe appartenant à la famille du magnat Silvio Berlusconi, qui a perdu dimanche pour la première fois le leadership de la droite. Les autres reculs les plus importants étaient à signaler du côté des banques: Bper Banca cédait 6,18%, Banco BPM 4,68%, Ubi Banca 3,75% et Intesa Sanpaolo 1,51%.

Néanmoins, les marchés avaient largement anticipé cette situation, et après avoir ouvert en recul de -2%, la Bourse de Milan s'est tout de suite reprise. A la mi-journée, elle cédait 0,62% à 21.777 points.

Le plus grand risque, soulignent les analystes, est l'enlisement des négociations pour former un gouvernement, aucune des forces politiques ne semblant en mesure de dégager une majorité claire. "La perspective d'une période prolongée d'incertitude politique risque de peser sur la reprise (économique) en cours" en Italie, déjà fragile, a ainsi estimé Nicola Nobile, d'Oxford Economics.