Entreprise

Une édition spéciale du whisky Black Label Blend de Johnnie Walker, ce n’est pas une rareté. Mais la dernière en date est… une première depuis plus d’un siècle puisque l’effigie du gentleman marchant d’un bon pas, botté, sera pour quelque 250 000 flacons… une dame, Jane Walker. Derrière cette démarche dont un des objectifs est d’attirer la gent féminine vers le whisky, il y a aussi une volonté de montrer le positionnement de la marque et du groupe (Diageo) en faveur d’un rééquilibrage social au profit des femmes. Pour chaque bouteille vendue, un dollar sera rétrocédé à des associations portant le droit des femmes, soit un total de 250 000 dollars, plus une donation de 150 000 dollars qui seront versés à la fondation "Elizabeth Cady Stanton and Susan B. Anthony Statue Fund" qui porte une campagne visant à ériger au cœur de Central Park à New York, une statue en hommage aux femmes "suffragistes" ayant défendu le droit des femmes à participer aux élections (ce ne fut en Belgique qu’en 1948, pour mémoire). Quelque 23 statues ornent ce parc emblématique dont aucune ne représente une femme.

Cette opération de séduction qui devrait inspirer d’autres entreprises, s’inscrit pour la marque de Whiskies, dans le cadre de celle dénommée "Keep Walking America" qui vise à supporter les efforts en faveur de la diversité dans les entreprises.

Et de rappeler que le fondateur de la marque, l’épicier John Walker, n’a pas œuvré seul à l’établissement du produit mais qu’il a travaillé avec son fils Alexander et, surtout, son épouse Elizabeth Walker. Aujourd’hui, ajoute le groupe, dans les douze mixeurs experts de la firme, six sont des femmes, sous la direction d’une femme. Le génie familial, qui a permis, grâce aux mélanges de whiskies, d’obtenir une qualité constante exportée dans le monde entier, de créer des bouteilles de section carrée pour éviter la casse durant le transport, est aujourd’hui au service d’une cause universelle… en plus de ses ambitions commerciales.