Entreprise

La compagnie aérienne Jetairfly est actuellement occupée à embaucher une soixantaine de personnes en vue d'opérer des vols au départ du Congo-Brazzaville, rapportent mercredi Het Nieuwsblad et la Gazet van Antwerpen. "Ce n'est pas une attaque frontale contre Brussels Airlines", souligne un porte-parole de Jetairfly. "Nous allons seulement opérer des vols pour une compagnie congolaise." A Brazzaville, Jetairfly va voler pour Equatorial Congo Airlines (ECAir), la compagnie nationale du Congo-Brazzavile, qui ne dispose pas de licence pour voler en Europe.

En 2012, Jetairfly avait tenté d'obtenir des droits d'atterrissage à l'aéroport de Kinshasa, capitale de la RDC, mais la compagnie avait fait chou blanc, Brussels Airlines conservant tous les droits.