Entreprise

Revenant sur la défiance du monde universitaire, Jimmy Wales explique avoir toujours adopté une position très prudente quant à l’usage de Wikipédia."Notre message a toujours été le suivant : Wikipédia est ‘the best place to start, but not to finish’, en particulier dans le monde universitaire. Depuis quelques années, le regard a d’ailleurs changé et les critiques sont moins fortes. Nous sommes passés d’une situation où le professeur d’université disait à ses étudiants ‘n’utilisez pas Wikipédia’ à ‘voici comment utiliser Wikipédia’ en fonction de ses forces et faiblesses. C’est évidemment une attitude bien plus intelligente car Wikipédia fait aujourd’hui partie de la culture des étudiants."

En quinze ans, Wikipédia a grandi et mûri. "Nous sommes en évolution permanente, avec un accent qui est mis, de plus en plus, sur la qualité des contenus rédigés par les contributeurs de Wikipédia", insiste Jimmy Wales. Cette montée en gamme passe notamment par des partenariats avec des bibliothèques, des services d’archives, des musées et des galeries d’art… Wikipédia travaille, par exemple, étroitement avec la British Library. "Nous voulons être encore plus rigoureux, précis, complets, tout en conservant notre neutralité, poursuit M. Wales. Ça ne veut pas dire qu’on néglige le développement quantitatif."

Toujours plus grand

Cette ambition rejoint la vision originelle de la Fondation Wikimedia. "Il s’agit, depuis quinze ans, d’élaborer une encyclopédie accessible à tout individu, où qu’il soit et dans sa propre langue. C’est une vision assez excitante et qui, à nos yeux, colle à l’esprit de l’Internet." A cela s’ajoute, bien entendu, l’expérience collaborative. "On vient sur Wikipédia pour lire, pour écrire, mais aussi pour entamer des conversations en ligne qui, la plupart du temps, sont à la fois sereines, intéressantes et même amusantes."

A entendre Jimmy Wales, Wikipédia n’en serait qu’à ses balbutiements.

La suite est à découvrir dans notre "Sélection LaLibre.be" (à partir de 4,83 euros par mois).