Entreprise

Le ministre sortant des Finances Koen Geens a reçu une délégation, jeudi, du Réseau pour la justice fiscale (RJF) dans le cadre de la quatrième édition du Tax Justice Day. La délégation, composée notamment du président de la FGTB Rudy De Leeuw et du secrétaire général de 11.11.11, a remis au ministre un mémorandum fiscal ainsi qu'une tarte symbolisant l'injustice fiscale. Les membres de la délégation et le ministre se sont ensuite réunis à huis clos.

Avec cette action, le RJF et son pendant flamand le Financieel actie netwerk (FAN), veulent rappeler aux partis qui négocieront la composition du futur gouvernement que les coupes budgétaires ne sont pas inévtiables.

Le Tax Justice Day est né en réaction au Tax Freedom Day, le jour de l'année où un travailleur (ou une entreprise) belge s'est acquitté, selon les calculs du bureau d'audit PwC, de toutes ses obligations fiscales. Ce n'est que le lendemain que le travailleur ou l'entreprise commence à travailler pour son propre compte. "Ainsi, PwC oppose le fait de travailler pour l'Etat et le fait de travailler pour soi-même comme si les dépenses publiques (enseignement, santé,...), la protection sociale et les pensions ne contribuaient pas au bien-être du citoyen", souligne le RJF.

Le Réseau pour la Justice Fiscale réunit les syndicats et une trentaine d'ONG, de mouvements et d'associations de Wallonie et de Bruxelles.