Entreprise

En 2010, le groupe américain Kraft Foods a racheté son concurrent le britannique Cadbury, pour la bagatelle de 13 milliards d’euros. Une opération énorme pour un groupe qui l’est devenu au fil du temps. Retour en arrière! En 1903, à Chicago, dans une Amérique où l’on se déplace encore à pied, à cheval ou, pour les longues distances, grâce aux chemins de fer, mais où commencent à apparaître des voitures automobiles, James Lewis Kraft (1874-1953) fonde un petit commerce de fromage. Pour se distinguer de ses concurrents, il fait du porte-à-porte en déplaçant sa marchandise dans une charrette tirée par un cheval.

L’aventure Kraft commence. Le fromage se vend bien et, en 1909, notre commerçant peut fonder la Kraft and Bros. Company, à Chicago. En 1912, la société Kraft s’installe à New York. Le fromage se vend encore mieux. Les Américains ne mangent pas que du fromage. Ils apprécient tout particulièrement les crèmes glacées. Ce qui entraîne, en 1923, la fondation de la National Dairy Products Corporation par Thomas H. McInnerney (1867-1952), à New York. Qui entreprend le commerce d’ice cream. Notre histoire comporte alors deux acteurs, tous les deux établis à New York, la société Kraft et la National Dairy. Qui vendent des produits assez différents, et qui sont presque perdus dans le vaste ensemble du secteur agro-alimentaire US.

En 1924, la Kraft Cheese Company succède à la Kraft and Bros. Company. Ce n’est qu’un changement de nom, mais qui marque la croissance de la société. En 1927, elle crée des bureaux de vente en Europe, un à Hambourg et l’autre à Londres. Nouveau changement de nom en 1928, la société devenant la Kraft-Phenix Cheese Company. En 1930, la société Kraft-Phenix est achetée par la National Dairy Products Corporation.

Le marchand de fromage est absorbé par le marchand de crème glacée. Un géant de l’alimentation est en train de naître. Il se passe évidemment beaucoup de choses dans cette entreprise en constante croissance entre 1930 et 1969, mais j’ai décidé de présenter des notices relativement courtes. Je saute donc de 1930 (la grande crise économique succédant au Krach boursier de 1929) à 1969 (la grande crise intellectuelle et politique succédant à l’agitation irresponsable des étudiants du monde occidental), pour constater que la National Dairy Products Corporation va désormais s’appeler la Kraftco Corporation.

L’entreprise produit et commercialise un nombre considérable de produits alimentaires, sous des marques diverses. En 1976, la Kraftco devient la société Kraft, Inc. Pas pour longtemps car, en 1989, on assiste encore à un changement de nom. La compagnie devient la société Kraft General Foods, après l’acquisition par Kraft de la société General Foods.

Un changement de nom est rarement une simple décision prise par un conseil d’administration pour des raisons plus ou moins futiles. C’est, bien au contraire, le résultat d’études de management et de marketing souvent longues et complexes, et c’est généralement en relation avec des changements structurels de la société, soit par l’acquisition d’une entreprise, soit par des modifications importantes dans l’actionnariat, etc.

En 1990, encore une acquisition importante, celle de la société Jacobs Suchard (chocolat) par la société Kraft General Foods. Qui, en 1993, devient la société Kraft Jacobs Suchard puis, en 1995, la société Kraft Foods. En 2007, le 30 novembre, la Kraft Foods fait encore un achat majeur, en devenant propriétaire de la branche Biscuits de l’entreprise française Danone, en ce compris la marque LU.

Il est intéressant d’examiner aussi, rapidement, l’historique de cette grande société française. Ses origines remontent à 1852.

Premier épisode. Un homme d’affaires, Charles Gervais (1830-1892), a l’occasion de goûter les fromages frais d’une fermière de Normandie, qui fabrique ses produits selon une recette suisse. Il fonde une fromagerie à Ferrières-en-Bray, et commercialise à Paris sa production que l’on appréciera sous le nom de "fromage suisse", puis de "Petits Suisses".

Deuxième épisode. Nous sommes maintenant à Barcelone, en 1919. Il s’y trouve un médecin juif, Isaac Carasso (1874- 1939), né à Salonique. Il est frappé par le grand nombre de dérangements intestinaux chez ses patients, spécialement chez les plus jeunes. Il se souvient - il est originaire des Balkans - des vertus digestives du yoghourt et, en médecin au courant des récents progrès de la microbiologie, il sait que le yoghourt contient des ferments lactiques. Il crée un petit atelier pour fabriquer, à Barcelone, du yoghourt comme on le fait en Europe orientale.

Le produit est totalement inconnu en Espagne, et le médecin ne vend pas sa marchandise facilement, mais enfin il en vend, et il peut poursuivre la fabrication et agrandir son affaire. Il a bien compris qu’il faut trouver un nom pour son yoghourt, et il le baptise Danone, de Danon, qui est la forme catalane du prénom de son fils, Daniel.

Dix ans plus tard, l’entreprise a prospéré malgré ses débuts difficiles, et le fils Carasso (1905-2009) peut fonder une entreprise Danone à Paris, rue André Messager, en 1929. Troisième épisode. Les sociétés Gervais (fromages frais) et Danone (yoghourt) ont, chacune de leur côté, bien grandi, et comme elles ont la même matière première, le lait, elles comprennent l’intérêt de s’unir.

En 1967, la société Gervais Danone est constituée par fusion de Gervais et de Danone. L’expansion va continuer en 1973, par la formation de la société BSN-Gervais Danone, qui résulte de la fusion de Gervais Danone avec la société Boussois-Souchon-Neuvesel (BSN), fabricant de verre, et produisant notamment les récipients des produits de Gervais Danone. Il est logique, et donc économique, de fabriquer dans une même entreprise le contenant et le contenu.