Entreprise

Un incident classé au niveau 1 sur l'échelle internationale des événements nucléaires (INES) est bien survenu le 17 février dernier sur le site de l'entreprise NTP Europe à Fleurus, a confirmé mardi le porte-parole de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN). 

L'incident en question s'est produit lorsque de l'eau contaminée s'est répandue sous une cellule et dans un couloir pendant une opération de maintenance. Le porte-parole de l'AFCN a confirmé mardi que l'entreprise NTP Europe n'avait toujours pas repris son processus de production. En décembre dernier, l'AFCN avait imposé un arrêt de celui-ci après qu'un opérateur a été exposé à une faible dose de radioactivité lors d'une opération de maintenance sur un appareil de gammagraphie.

En vertu de cette décision, l'entreprise ne peut plus exploiter et manipuler des sources radioactives et des déchets radioactifs jusqu'à nouvel ordre, "excepté pour opérations utiles à la remise en l'état des installations".