Entreprise

La direction de l'entreprise Taylormail, située à Orcq (Tournai), a annoncé mardi matin au personnel, lors d'un conseil d'entreprise, que la société faisait aveu de faillite, a-t-on appris de source syndicale. Près de 80 personnes risquent de perdre leur emploi.

"Lors d'un conseil d'entreprise qui n'était pas programmé, une réunion étant prévue en fin d'après-midi entre la direction et les syndicats (Setca-CSC), la direction a annoncé au personnel que la société déposait son bilan et faisait aveu de faillite. Cette annonce fait suite à un conseil d'administration qui s'est tenu lundi soir à Paris. La direction locale a expliqué aux ouvriers et employés qu'elle allait directement déposer cet aveu de faillite auprès du tribunal de commerce de Tournai", a expliqué Rita Liebens, secrétaire permanent commerce du Setca Wallonie Picarde.

Septante-huit personnes, dont une vingtaine d'employés, risquent de perdre leur emploi.

Depuis une semaine, le personnel de cette société était en grève. Le 4 janvier dernier, la direction avait décidé le licenciement de 29 personnes. Depuis, la procédure Renault de licenciement collectif avait été enclenchée.

L'actionnariat principal de Taylormail est Kallisté, l'entreprise faisant partie du groupe français Prenant. Taylormail est spécialisée en marketing direct, imprimerie et routage.