Entreprise La SNCB renforce la visibilité du transport suburbain dans et autour de la capitale. Logo à l'appui.

Alors que les organisations syndicales fourbissaient leurs armes (lire ci-dessous) pour contester les orientations gouvernementales pour les chemins de fer, la SNCB invitait la presse lundi pour dévoiler une nouvelle marque. Un double "S" bleu sur fond jaune-ocre qui doit clairement identifier le réseau suburbain, comme composante du futur RER projeté sur Bruxelles et environs. Ce logo sera visible dans les gares ainsi que sur les écrans d’information des trains Desiro à partir du 13 décembre. 11 lignes "S" seront ainsi baptisées (voir plan), avec des horaires qui seront publiés dès aujourd’hui sur le site de la SNCB.

L’offre, qui doit encourager les navetteurs à quitter leur véhicule personnel pour le train, sera élargie à cette date. "Il est temps que les voyageurs voient ce que représentent les milliards d’investissements consentis ces dernières années", a déclaré Jo Cornu, CEO de la SNCB. Il s’agit donc de donner un visage aux prémices du réseau RER qui doit être opérationnel à 90 % en 2017.

Concrètement, deux nouvelles gares seront desservies à l’intérieur des frontières bruxelloises. Celle de Tour & Taxis, à hauteur de la station de métro Pannenhuis, d’abord où passera un train par heure sur la ligne Dendermonde-Bruxelles-Alost. La gare de Germoir, plantée à Ixelles sur la ligne Bruxelles-Ottignies devant rapprocher les quartiers de la place Flagey et de la Chasse des voyageurs SNCB. Deux lignes "S" la desserviront : la S5 (Geraardsbergen-Halle-Schuman-Mechelen) et la S9 (Dendermonde-Bruxelles-Alost). Les fréquences seront par ailleurs augmentées en gares de Bordet, Schuman, Delta, Enghien, Eppegem, Evere, Haren, Mechelen, Meiser, Schaerbeek et Vilvorde.

Pas de modification tarifaire

Outre ces horaires plus favorables, l’amélioration de l’offre sera sensible en matière de correspondances. "Grâce à l’ouverture du tunnel Josaphat, l’on pourra avoir accès à plus de destinations", explique-t-on à la SNCB. La gare de Schuman s’annonçant comme un nœud intermodal important reliant la ligne Namur-Bruxelles à la ligne Hal-Vilvorde et améliorant la desserte de l’aéroport.

Cette nouvelle offre ne doit pas s’accompagner d’une refonte des tarifs dans la zone RER. Avec la Stib, la SNCB planche sur un abonnement spécifique intégrant les deux réseaux de transport public à Bruxelles.


Grève le 9 octobre ?

CGSP et CSC étaient réunies lundi pour déterminer les suites syndicales à donner à la vision stratégique de la ministre Jacqueline Galant pour le rail. Pour rappel, celle-ci balise des économies sans précédent à la SNCB et chez Infrabel ainsi qu’une baisse importante de la masse salariale d’ici 2 020. Verdict : grève générale programmée pour le 9 octobre si aucune amélioration n’était enregistrée d’ici là, suivie de trois journées de grèves tournantes et d’une nouvelle grève générale de 48 h, à fait savoir la CGSP Cheminots. La CSC Transcom, condamnant un plan "sans ambition", se donne le temps d’informer et de sensibiliser le public avant de statuer sur un mode d’action.


La carte

© IPM



Le Logo

© D.R.