La Belgique touchée par les licenciements massifs chez HP?

Belga Publié le - Mis à jour le

Entreprise / Emploi

Les syndicats craignent que le géant de la technologie Hewlett-Packard supprime "quelques centaines" d'emplois en Belgique, a indiqué Koen Dries de la CNE (LBC-NVK). Les syndicats et la direction parlementent au niveau européen depuis l'annonce faite fin mai par HP de supprimer 27.000 emplois dans le monde car l'entreprise américaine ignore, selon eux, le dialogue social. Les syndicats vont porter l'affaire devant la justice belge. Selon les syndicats, la direction de HP n'a pas pu communiquer, lors du conseil d'entreprise européen qui s'est tenu à Amsterdam mi-juin, où et comment les 8.000 emplois seraient supprimés en Europe. "Ils ont sous-traité la décision à McKinsey", a expliqué Koen Dries, qui s'attend à ce que le consultant arrive avec des chiffres pour la fin du mois d'août.

Entre-temps, HP a communiqué le nombre d'emplois à supprimer en France et aux Pays-Bas. Koen Dries s'attend dès lors, sur cette base, à ce que "quelques centaines" d'emplois soient mis sur la sellette en Belgique. HP compte encore 2.000 employés à Diegem et environ 600 à Malines, selon le syndicaliste. L'affaire contre HP a été portée par les syndicats européens devant le tribunal du travail de Bruxelles, étant donné que l'accord entre HP et le conseil d'entreprise européen a été signé en vertu de la loi belge. Les syndicats vont demander des mesures provisoires.

Le porte-parole de HP Belux n'était pas joignable lundi.

Publicité clickBoxBanner