Entreprise

Tapez " Ryan Jordan " sur le site Wikipédia et vous rencontrez soit un " problème temporaire " d'encombrement, soit une page interdite à toute modification.

Embarras du webmaster ? Le problème est bien plus que cela. C'est en fait une grosse épine dans le pied de l'encyclopédie communautaire en ligne Wikipédia, source d'informations pour d'innombrables étudiants, enseignants ou journalistes.

Ryan Jordan est en effet le vrai nom d'un certain "Essjay" qui est intervenu de façon prolifique sur l'encyclopédie en ligne et qui prétendait être un professeur de religion, officiant à une université privée et spécialiste du droit canon. Il apparaît en fait, après une enquête du magazine "The New Yorker", lui-même victime de l'affabulateur en 2006 sur recommandation de Wikipédia, qu'"Essjay" n'est rien d'autre qu'un jeune dropou t du Kentucky de 24 ans, qui a arrêté ses études et menti sur ses diplômes.

Le jeune est intervenu à de nombreuses reprises sur l'encyclopédie en ligne, donnant sa position sur les fondements de la théologie, affirmant à propos d'un livre de référence sur le catholicisme qu'il s'agit "d'un texte que je recommande souvent à mes étudiants". Cerise sur le gâteau : il a également fait partie de la commission d'arbitrage de Wikipédia.

Après avoir un moment soutenu le jeune Ryan Jordan, qui avait été entre-temps engagé dans la société soeur Wikia, le fondateur de Wikipedia Jimmy Wales a fini par le démettre de ses fonctions. Dans des échanges de messages instantanés, mercredi, depuis le Japon, Jimmy Wales a aussi annoncé que les auteurs en ligne se présentant comme des professionnels ou des spécialistes devraient désormais produire leurs diplômes.

Un site de référence

Le principe de Wikipédia est en effet que l'encyclopédie est le produit de la contribution de la communauté des internautes, avec des mécanismes de correction et de discussion. Le fondateur du site entend cependant maintenir le principe de la confidentialité des internautes, lesquels pourront continuer à utiliser des pseudonymes s'ils ne se présentent pas comme des spécialistes.

A travers ses différents sites, Wikipedia met en ligne plus de 6 millions d'articles en 249 langues différentes. Le seul site en français affiche au compteur plus de 450000 articles. Wikipédia est devenu un succès et une référence. Son site est l'un des plus fréquentés au monde, au sixième rang mondial, soit 189 millions de visites par jour, selon Comscore.