La fin des titres au porteur ? On y est !

P.V.C. Publié le - Mis à jour le

Entreprise

Si votre banquier ne vous a pas contacté pour vous proposer de gérer la "dématérialisation" de votre patrimoine détenu sous forme de titres papier, c'est qu'il vous a oublié. Pourtant, à dater de ce début d'année 2008, on ne peut plus émettre de titres papier en Belgique, et surtout, on ne peut plus en livrer. Pour les particuliers qui ont déposé leurs titres sur des comptes-titres bancaire, cela ne pose aucun problème : toutes les opérations nécessaires sont prises en charge par les banques qui ont minutieusement préparé la première échéance lourde de la loi du 14 décembre 2005. Cette loi est le résultat d'un échange de bons procédés politiques entre libéraux et socialistes effectué lors de l'élaboration de la loi mettant en oeuvre la Déclaration libératoire unique (DLU). Cette amnistie fiscale a été le premier pas dans le sens d'une plus grande orthodoxie fiscale, les titres au porteur version papier étant en Belgique, un outil de fraude, notamment en matière de droits de succession. Les titres concernés sont en effet les actions, obligations, bons de caisse et parts de sicav. Qui ne seront plus disponibles "en vif". Et les titres qui dorment dans des coffres ? Ils seront dématérialisés et portés en compte lors du passage en banque, au moment du paiement des coupons, notamment. Voilà pour les valeurs mobilières classiques et les valeurs cotées. Les actions de sociétés non cotées vont y passer aussi, mais, si les entreprises cotées ont normalement dû modifier leurs statuts en fonction de la loi sur la dématérialisation, les autres ont encore le temps de passer devant le notaire pour ce faire. Echéance : le 31 décembre 2013.

P.V.C.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Trump s'en prend de nouveau à Harley-Davidson, qu'il recommande de boycotter

    Le président américain s'en est de nouveau pris dimanche à l'une de ses cibles préférées, Harley-Davidson, qu'il a conseillé de boycotter si le constructeur de motos déplaçait une partie de sa production en Europe comme il l'a annoncé. Les ...

  2. 2
    Le patron de Sanoma Belgique et Pays-Bas quitte ses fonctions

    Marc Duijndam, le patron de la filiale belge et néerlandaise de l'entreprise finlandaise de médias Sanoma, quitte ses fonctions après seulement huit mois de service. Les tâches de Marc Duijndam seront temporairement reprises par Susan Duinhoven, à ...

  3. 3
    Après Ryanair, au tour des pilotes de KLM et d’Air France de faire grève ?

    L’été social est décidément très chaud dans le ciel européen. Après une vague de grèves des équipages de la compagnie irlandaise low cost Ryanair en Europe, c’est au tour des pilotes des compagnies KLM et Air France de menacer de se croiser les bras....

  4. 4
    Une entreprise belge signe un important contrat IT avec la Commission européenne

    Le prestataire de services informatiques Modis Belgique a signé un accord avec la Commission européenne pour la gestion de 1.200 informaticiens, annonce-t-il jeudi. Le contrat-cadre d'une valeur de plus de 500 millions d'euros, le plus important ...

  5. 5
    Tesla: épuisé, Elon Musk va-t-il être forcé de prendre du recul ?

    En affirmant être surmené, Elon Musk, l'iconoclaste PDG de Tesla, désormais fragilisé, a renvoyé la balle vers l'entreprise à qui il revient de déterminer s'il a besoin d'aide pour continuer à assumer ses fonctions, estiment les experts. Le ...

cover-ci

Cover-PM