La pub de TNT fait un buzz énorme sur Internet

F.Chl et A.H. Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Entreprise / Emploi

Nous sommes à Aarschot sur une place où règne une atmosphère plus que paisible. Au milieu de celle-ci, un bouton rouge a été placé devant une inscription "Poussez pour plus de drame". Les passants sont d'abord intrigués avant qu'une femme ne se décide à appuyer sur le fameux bouton. Et tout s'emballe en film d'action grandeur nature auquel assistent les passants de la place. Une ambulance emmène maladroitement un blessé sur une civière. Un cycliste fonce sur la portière ouverte de l'ambulance et la victime s'en va ensuite jouer des poings avec un des ambulanciers. La suite est à découvrir dans la vidéo ci-dessous.

Tout ceci, n'était évidemment qu'une publicité pour le lancement, en Flandre, de la chaîne de films d'action TNT chez le fournisseur Telenet. Avec plus de dix millions de vue en quelques heures et près de 130.000 "likes", elle fait véritablement le buzz sur la toile. Une phénomène prêt à battre une autre campagne à succès: les bébés d'Evian.

"Une fois que le film est mis sur Youtube, la vraie loterie commence!"

Un véritable raz-de-marée qui surprend Geoffrey Hantson, Directeur créatif de Duval Guillaume Modem (Groupe Publicis Belgique), concepteur de la campagne. "Notre slogan, c'est Viral is not a strategy, it's a lotery", dit-il. "On se creuse pour avoir les meilleures idées possibles et de les réaliser de la façon la plus pro qui soit. Mais une fois que le film est mis sur Youtube, la vraie loterie commence. Nos équipes font leur maximum pour que le film soit vu mais on ne maîtrise pas tout."

En effet, à l'heure d'Internet, pas mal de choses ont changé en matière de com'. "Dans un campagne télévisée classique, on doit acheter l'attention des clients potentiels. Et encore, il n'est même pas sûr que le spot sera vu étant donné que le public profite souvent des coupures publicitaires pour se rendre aux toilettes, par exemple. Sur le net, il faut mériter d'être vu. C'est le consommateur qui choisit ou non de cliquer. C'est un véritable challenge pour nous, car nous devons nous montrer d'autant plus créatifs. Mais au moins, lorsque quelqu'un clique sur le film, on sait qu'il l'a vraiment regardé.

Et des millions d'entre eux ont pu découvrir les conséquences d'un simple "clic" sur un bouton. "On a voulu impliquer les gens dans cette campagne, sortir des sentiers battus.", explique Geoffrey Hantson. "D'ailleurs, les gens qui appuient sur le fameux bouton ne sont pas des acteurs. L'homme au vélo est encouragé par deux ou trois de ses amis qui sont en train de boire une bière à la terrasse d'un café. On voit clairement qu'ils ne savent pas trop quoi faire. L'effet de surprise est total.

Un énorme carton pour cette agence qui avait déjà fait parler d'elle il y a quelques mois. Souvenez-vous, les bikers prenant d'assaut une salle de cinéma pour le compte de Carlsberg, c'était déjà eux! Cette société bien belge est d'ailleurs considérée par les spécialistes comme un des leaders incontestés en matière de buzz. "On fait souvent profil bas en Belgique. Ca fait du bien de pouvoir lancer un petit "cocorico" de temps en temps", ajoute pour sa part Sébastien Desclée, CEO de Publicis Belgique.

Publicité clickBoxBanner