Entreprise

La Redoute envisage d'ouvrir des magasins en Belgique, a indiqué Sandrine Guichard, directrice Retail et B2B, au magazine Gondola. Le groupe français considère en premier lieu les villes d'Anvers et Bruxelles. La première enseigne n'est pas attendue avant 2019. La Redoute est surtout connue pour le commerce en ligne. Les clients ont longtemps pu faire leurs achats par catalogue. Ces dernières années, cela se fait en ligne.

Il y a trois ans, le groupe a ouvert son premier magasin physique. La France en compte entre-temps 11 et l'expansion se poursuit. Trois magasins sont annoncés dans l'Hexagone et le marché belge est également exploré. "Les magasins amènent un contact humain", a expliqué Mme Guichard à Gondola. "Pour les clients, c'est un plus de pouvoir voir et toucher nos produits. Ils peuvent vérifier le rapport entre le prix, la qualité et le style. Le numérique est un peu froid comme canal: on ne voit ce qu'on achète que derrière un écran."

Elle ajoute que cette tendance est observée outre-Atlantique où de nombreux acteurs du commerce en ligne ouvrent au moins un magasin dans lequel les clients peuvent appréhender les produits.

Selon la responsable, il est difficile de mesurer l'impact d'un tel magasin sur le chiffre d'affaires. La Redoute réalise plus de 90% de ses revenus via la vente en ligne. "Mais si un magasin ouvre, nous remarquons aussi que le chiffre d'affaires du commerce en ligne augmente de 2 à 3%."

La Redoute adopte donc une approche "multicanal" puisqu'une application pour smartphone a été développée également.