Entreprise 225 entreprises, dont 100 start-up, se retrouvent au Campus Corda, l’ancien site de Philips. Et les incubateurs fleurissent dans d’autres villes aux alentours.

C’est la revanche du "mauvais élève" de la Flandre. "On nous a souvent considérés, nous les Limbourgeois, comme le maillon faible de l’économie flamande", explique Raf Degens, directeur du Campus Corda à Hasselt. "La fermeture des mines dans les années 70 a été très difficile à gérer pour la province et le taux de chômage a toujours été plus élevé ici." Mais ce temps semble révolu : pour la première fois depuis des décennies, le taux de chômage limbourgeois (7 %) est passé sous la moyenne flamande. Ce renouveau, la province le doit à un virage radical entamé il y a quelques années. "Les faillites de Ford à Genk et de Philips à Hasselt ont été des catastrophes pour la région", se souvient Kris Claes, l’un des directeurs du Voka Limbourg. "Pour éviter que de tels scénarios se produisent à nouveau, nous avons décidé de changer de stratégie en ne cherchant plus à attirer à tout prix de grosses multinationales mais plutôt des petites entreprises locales." (...)