Entreprise

Le gestionnaire du réseau à haute tension Elia prévoit d'investir 5 milliards d'euros entre 2020 et 2030 dans le réseau à haute tension belge, rapportent L'Echo et De Tijd mardi. Le plan de développement pour le futur d'Elia, dont les journaux ont pris connaissance, vise à faire face simultanément à d'importantes importations d'électricité et à une forte production de l'éolien en mer. L'accélération des investissements est "indispensable" vu la transition énergétique, argumente le CEO d'Elia Chris Peeters. Mais ses détracteurs invoquent un plan "surdimensionné" au regard des besoins des consommateurs belges.

Le projet doit faire l'objet d'un avis du régulateur fédéral, la Creg, dans les prochains jours, puis être soumis à une consultation publique à l'automne, avant d'être approuvé par la ministre fédérale de l'Energie, au printemps 2019.