Entreprise

Les gagnants de l'an dernier sont les perdants pour le moment", indiquait mercredi Jean-Luc Hans, président de l'Association belge des tour-opérateurs (ABTO) à l'occasion de la présentation des résultats de l'hiver 2006-2007 et des premières tendances de l'été qui vient. En clair, la Turquie récupère sa perte de l'an dernier (en cause : la grippe aviaire) et retrouve sa place de leader du marché pour les vacances en avion qu'elle avait conquise pendant l'été 2005 (voir LLB des 28 et 29 avril). Et ce, sur base des réservations effectuées de novembre à fin mars, alors que les professionnels considèrent qu'à cette date, plus de 50 pc des réservations estivales sont effectuées. Ainsi au 31 mars, il y avait déjà 1 335 540 vacances très exactement qui était déjà réservées, en hausse de 3,9 pc. Pour, à titre de comparaison, 2,23 millions (+ 4 pc) pour l'ensemble de l'été 2006.

La Turquie, donc, fait un bond en avant de 37,6 pc. Les actuels remous autour de l'élection présidentielle n'ont pas d'incidence sur la décision des voyageurs . "C'est invisible en ce qui concerne nos points de chute", explique Ulrik Vercruysse, CEO de Thomas Cook. "Et Istanbul, que nous lançons en court séjour, fonctionne très bien."

Par contre, l'Espagne recule de 11,7 pc, la Grèce de 2,8 pc et le Maroc de 6,5 pc, autant de destinations qui avaient profité l'an dernier de la baisse turque. Selon les chiffres avancés par l'ABTO - qui représente 90 pc des voyages organisés, sachant que ceux-ci comptent pour près d'un voyage belge sur trois -, tirent également leur épingle du jeu, la Tunisie (+ 9,4 pc), l'Egypte (+ 11,9 pc), l'Italie (+ 8,9 pc), l'Allemagne (+ 4,3 pc) et l'Autriche (+ 6,7 pc). De son côté, et pour l'heure, la France régresse très légèrement (- 0,8 pc), ce que les membres de l'ABTO (chiffre d'affaires en 2006 : 1,88 milliard d'euros) attribuent à un manque d'intérêt pour les Alpes, alors que les autres destinations françaises se portent bien et notamment Disneyland Paris qui, après un hiver clôturé sur un statu quo, fête cette année son 15e anniversaire et multiplie les conditions avantageuses.

Selon les T.-O., les chiffres pour cet été sont en progression au niveau des vacances en voiture (+ 2 pc), aussi bien que pour celles en avion (+ 5,1 pc) même si le long-courrier marque le pas. En baisse à, respectivement, - 24,9 et - 20 pc, l'Asie (avec la suppression du charter direct vers la Thaïlande) et l'Afrique (avec une diminution du Kenya et du Sénégal et aussi, notamment, des îles du Cap-Vert). Le continent américain est au contraire en pleine grimpette (+ 12 pc). Avec, en forme, la République dominicaine (+ 16,7 pc), le Mexique (+ 33,8 pc) et la Jamaïque (+ 24,7 pc). Cependant, "les Etats-Unis et Cuba ne se portent pas très bien", notent encore les T.-O.

Sports d'hiver tout schuss

Quant au bilan ABTO de l'hiver dernier, il est plus que satisfaisant avec une hausse de 9,5 pc à 687 072 unités (hors city-trips et vols secs). L'hiver représente traditionnellement 25 pc des voyages vendus annuellement.

En vedette, les sports d'hiver. Après un début difficile en raison du manque de neige, ils ont décollé pour enregistrer au bout du compte une augmentation de 18,5 pc. "La Suisse (+ 35,4 pc) se retrouve en tête de liste", constate l'ABTO, "et les Alpes françaises (+17,3 pc), l'Autriche (+ 15 pc) et les Dolomites (+ 20,4 pc) affichent également une belle croissance".

Et de conclure que parmi les destinations les plus importantes de l'hiver, presque toutes étaient en augmentation. Sauf la Turquie (- 9,7 pc)...