Entreprise

La compagnie aérienne à bas coût EasyJet a annoncé mardi un bond de 14,4% de son chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice comptable 2017/18, grâce à une hausse du nombre de passagers et un meilleur revenu par siège.

L'entreprise britannique, l'une des principales compagnies européennes, a réalisé un chiffre d'affaires de 1,140 milliard de livres (1,3 milliard d'euros) lors des trois mois d'octobre à décembre. Son action s'envolait de 6,46% à 1.664,50 pence vers 08H30 GMT à la Bourse de Londres peu après cette annonce.

Elle a mis en avant une hausse de 8% de son nombre de passagers transportés à 18,8 millions, une progression du même ordre de grandeur que celle de son revenu par siège, ainsi qu'une progression de 2,1 points de son taux de remplissage, à 92,1%.

La compagnie au logo orange et blanc s'est aussi félicitée d'une progression de plus de 20% ses revenus annexes - paiements pour l'embarquement prioritaire et le transport de bagages en plus, revenus de la restauration...

Pour l'ensemble de l'année, elle prévoit de continuer à augmenter son trafic, "avec un nombre de passagers transportés qui devrait passer de 80 millions à autour de 90 millions" pendant l'exercice comptable, a expliqué le nouveau directeur général du groupe, le Suédois Johan Lundgren.

Il a ajouté qu'EasyJet allait continuer de faciliter les connections possibles pour ses passagers avec des voyages long courrier assurés par d'autres compagnies, tandis que la flotte d'EasyJet dépassera les 300 avions au printemps et que la compagnie prendra livraison de son premier A321neo.

Les coûts d'EasyJet par siège à taux de change constant, hors kérosène, ont légèrement augmenté de 1%, tirés vers le haut du fait de conditions météorologiques difficiles, de grèves des transporteurs aériens en France en octobre et d'augmentations de salaires du personnel.

Ils devraient augmenter de façon similaire lors de l'exercice en cours, a prévu EasyJet qui s'attend en revanche à une chute de jusqu'à 100 millions de livres de sa facture annuelle de kérosène.

La compagnie prévoit en outre un impact financier légèrement positif du côté de l'évolution des taux de change, alors qu'elle avait souffert de la chute de la livre sterling après la décision des Britanniques de quitter l'UE lors du référendum du 23 juin 2016 - la majorité de ses coûts étant libellés en devises étrangères.

Johan Lundgren a la lourde tâche de prendre la relève de l'ancienne directrice générale Carolyn McCall, partie diriger le groupe de télévision ITV ces dernières semaines. Ce quinquagénaire à la chevelure argentée a annoncé mardi quelques remaniements dans l'équipe de direction, avec notamment le départ du directeur commercial Peter Duffy dont les fonctions vont être redistribuées au profit d'un futur directeur des données, qui devra être nommé, et du directeur de la stratégie et du réseau Robert Carey.