Entreprise

Le chiffre d'affaires de Bpost a bondi de 20,4% au troisième trimestre par rapport à la même période de 2016, à 647,6 millions d'euros, porté par la bonne tenue du segment des livraisons de colis et par des acquisitions, a annoncé l'entreprise postale mercredi après la clôture de la Bourse. 

"Au troisième trimestre, nous avons réalisé une croissance très forte du volume des paquets au niveau national, grâce à un e-commerce en plein essor. Notre nouveau centre de tri à Bruxelles, qui nous permet de doubler notre capacité de tri des paquets, est désormais pleinement opérationnel pour absorber le pic de fin d'année. Les volumes de paquets internationaux ont continué d'augmenter sous l'effet de la progression de l'e-commerce transfrontalier, tandis que nos nouvelles acquisitions n'ont cessé d'apporter leur contribution", explique le CEO de Bpost, Koen Van Gerven, cité dans un communiqué.

Les revenus du courrier domestique continuent par contre à se réduire, mais ils restent conformes aux prévisions de Bpost, qui confirme son objectif d'atteindre en 2017 le même résultat opérationnel et de payer le même dividende qu'en 2016.

L'ebitda de Bpost au troisième trimestre se monte à 110,3 millions d'euros (+0,2%) et le bénéfice net à 60 millions d'euros (-1,3%).

Le troisième trimestre a notamment été marqué par le rachat de l'entreprise américaine Radial, présenté comme "un grand bond en avant" pour Bpost.

Depuis le début de l'année, le chiffre d'affaires de l'entreprise publique atteint 2,07 milliards d'euros (+19,3%), pour un ebitda de 446,5 millions (+0,3%) et un bénéfice net de 255,8 millions (+4,6%).