Entreprise

Les secteurs de la pharmacie et de la chimie ont connu une belle année 2018. Leur chiffre d'affaires cumulé a atteint un montant record de 65,8 milliards d'euros alors que les investissements se sont élevés à 2,2 milliards d'euros, le plus haut niveau de ces dix dernières années, selon des chiffres présentés jeudi à Bruxelles par essenscia, la fédération sectorielle. "L'année 2017 a été positive pour le secteur", a indiqué Yves Verschueren, administrateur délégué d'essenscia. "Le chiffre d'affaires a atteint un record et l'emploi prend la bonne direction. La tendance est également favorable pour l'export, traditionnellement un de nos points forts."

Les perspectives d'avenir sont également positives, selon le responsable, malgré les incertitudes liées au contexte international.

Le chiffre d'affaires est passé de 64,9 milliards d'euros en 2016 à 65,8 milliards. En dix ans de temps, le chiffre d'affaires a grimpé de 26% en une décennie, le secteur représentant ainsi près d'un quart du chiffre d'affaires de l'industrie manufacturière.

L'emploi a augmenté de 1.125 jobs, à 90.778 emplois. Le niveau total de l'embauche reste toutefois en-deçà de celui observé avant la crise. "Mais nous avons l'ambition de retrouver ce niveau à un moment donné." Les besoins en talents scientifiques et techniques sont d'ailleurs particulièrement élevés. Environ 22.000 travailleurs expérimentés quitteront le secteur au cours des dix prochaines années en raison de la vague de vieillissement.

Les dépenses en recherche et développement ont, elles aussi, atteint un niveau record de 4,4 milliards d'euros, contre 4,1 milliards l'an dernier.