Entreprise

Le prince Philippe et la princesse Mathilde se sont rendus mardi matin à Louvain-la-Neuve, dans le Brabant wallon, où ils ont visité les bureaux du Crédal, une coopérative spécialisée dans l'octroi de crédits éthiques et sociaux. A cette occasion, le couple princier a participé à une réunion de travail de cette association qui a obtenu le prix Princesse Mathilde en 2005, avec le projet «Affaires de femmes, femmes d'affaires».

Cette visite s'inscrit dans le cadre du vingtième anniversaire de la coopérative. Le Crédal s'est d'abord développé autour du financement de projets d'économie sociale, puis a ajouté à cette activité un rôle de conseil et d'accompagnement de ses clients, via une agence conseil réputée en Belgique francophone. Il a également appliqué chez nous les principes de la microfinance qui s'est développée dans les pays du Sud, pour contrer l'exclusion bancaire des micro-entrepreneurs.

Ces dernières années, le Crédal a également développé un crédit social à la consommation pour lutter contre le surendettement, en collaboration avec la banque de la Poste et la Région wallonne. Le programme «Affaires de femmes, femmes d'affaires» vise quant à lui à aider les femmes qui veulent créer leur propre entreprise: il intègre la formation, l'accompagnement et le financement du projet.

Depuis sa fondation, la coopérative a accordé plus de 2000 crédits, 125 microcrédits, 123 crédits sociaux à la consommation et compte 891 coopérateurs. Il emploie une vingtaine de personnes, pour la plupart des universitaires qui ont fait le choix d'une carrière alternative, avec une finalité sociale.

« Le Crédal est sans doute une des institutions de finance éthique les plus performantes en Europe sur un point, à savoir le rapport entre l'encours des crédits et l'argent placé par les épargnants et coopérateurs éthiques: pour 100 € placés, 90 sont directement reprêtés au secteur de l'économie sociale, des micro-entrepreneurs et au crédit social à la consommation», explique son directeur, Michel Genet.

© La Libre Belgique 2006