Entreprise

Ce contenu n'engage pas la rédaction.

Lockheed Martin est fier de sa relation stratégique de longue date avec l’armée et l’industrie belges et se réjouit de soutenir le développement de la prochaine génération de la force aérienne belge pour les 50 prochaines années.

S’il est choisi par le gouvernement, le F-35 offrira des capacités révolutionnaires à la force aérienne belge et l’alignera au même niveau que la coalition globale qui opère sur les avions les plus avancés du monde. L'entreprise F-35 repose sur de solides partenariats internationaux et la proposition de Lockheed Martin prévoit d'importantes opportunités de partenariat industriel avec les entreprises belges qui stimuleront l'économie locale. Le F-35 offre des capacités inégalées. Sa furtivité avancée, la fusion de ses capteurs, sa manœuvrabilité exceptionnelle, et ses capacités de renseignement, de surveillance, d’identification et de reconnaissance offriront à la Belgique un avantage tactique dans les opérations aériennes, et cela pour les décennies à venir.

Les fonctionnalités ultra-modernes du F-35 transformeront la façon dont l'armée belge mène ses opérations de combat, lui permettant d’affronter des menaces toujours plus importantes et complexes dans le monde, tout en assurant la sécurité de ses militaires. Le F-35 est l'avion de combat le plus moderne, le plus performant et le plus connecté du monde, qui permettra aux pilotes belges d'accomplir leur mission en toute confiance dans des environnements complexes, et de revenir en toute sécurité.


© Lockheed Martin

Le F-35 est la solution la plus performante et la plus rentable pour la Belgique. C'est le seul système aérien disponible aujourd'hui qui puisse survivre aux menaces modernes et mener des opérations en toute autonomie contre tout type d’adversaire potentiel. Le F-35 a démontré à maintes reprises des taux de réussite de 20 contre 1 contre des avions ennemis, même les plus avancés, faisant du F-35 une force formidable qui constituera l'épine dorsale de la puissance aérienne européenne pour les décennies à venir. Mais le F-35 est bien plus qu'un simple avion de combat, c'est un puissant multiplicateur de force avec une suite de capteurs et d’applications de communication ultra-modernes qui amélioreront considérablement les capacités des plateformes opérant des les airs, en mer ou à la surface du sol.

En plus d’offrir les avions les plus performants et les plus résistants à la Belgique, le programme F-35 permettra l’interopérabilité des forces de la coalition ou indépendamment des autres nations, qui constituera un précédent pour une empreinte européenne substantielle et croissante. Le F-35 permettra à l'armée de l'air belge de continuer à être un membre important de l'OTAN, en participant aux activités de la coalition, telles que les opérations de maintien de la paix. Beaucoup d’alliés de longue date de la Belgique, notamment les États-Unis, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, le Danemark et la Norvège, participent au programme F-35. À ce jour, cinq pays européens et huit alliés de l'OTAN ont déjà choisi le F-35, et d’autres devraient suivre rapidement. Parmi les cinq nations qui ont fondé ce programme multinational en 1976, quatre (Norvège, Danemark, Pays-Bas et États-Unis) ont déjà choisi le F-35 comme chasseur de la prochaine génération pour remplacer leurs F-16 vieillissants. La Belgique reste la seule nation à devoir prendre une décision.

L'adhésion au programme F-35 aujourd'hui permettra non seulement à la Belgique de continuer à opérer au même niveau que les alliés avec lesquels elle s'est entraînée pendant des décennies, mais établira les bases d’un partenariat industriel et de défense à long terme avec les autres membres de l'OTAN. L'entreprise F-35 possède d'importantes installations de fabrication et de maintenance à travers l'Europe. À de nombreux égards, Lockheed Martin collaborera avec ses partenaires industriels européens pour développer, produire et entretenir le système F-35.

Lockheed Martin continue de travailler de manière active et étroite avec l'industrie belge à l'expansion des opportunités commerciales et l’exploration de possibilités de coopération industrielle dans les secteurs de la technologie de pointe, de la défense, de l'aérospatiale et de la (cyber-)sécurité. Lockheed Martin et son partenaire industriel Pratt & Whitney ont identifié des opportunités de coopération industrielle avec des dizaines d'entreprises belges réparties dans les trois régions du pays. Ces projets visant à la défense des intérêts nationaux de sécurité essentiels (IES) comprennent l'accès aux technologies aéronautiques et aux capacités de fabrication les plus développées. Ces partenariats stimuleront la croissance et l’innovation des entreprises belges en Europe, tout en faisant progresser la défense belge dans le 21ème siècle. Les opportunités industrielles liées aux IES sont réelles, concrètes et réalisables dès aujourd'hui.

Le programme F-35, qui permettra à l’industrie d’accéder aux dernières technologies, devrait s’avérer tout aussi fructueux pour les entreprises aérospatiales belges que fut et qu’est toujours le programme F-16. Le moment est venu pour les entreprises belges actives dans les domaines de l'aéronautique et de la technologie d'obtenir des avantages économiques sur le long terme en rejoignant le programme multinational F-35. La Belgique, si elle rejoint le programme F-35, permettra d'élargir le groupe de base des nations capables de défendre l'Europe soumise à des menaces de plus en plus complexes et agressives. Nous sommes particulièrement fiers de notre collaboration vieille de 40 ans avec la Belgique sur le programme F-16. Nous nous réjouissons de continuer à travailler ensemble au cours des prochaines décennies, afin de continuer à garantir la sécurité de la Belgique en étroite coopération avec ses nombreux partenaires européens et internationaux.