Entreprise

Le gouvernement Michel envisage la vente d'une tranche supplémentaire des actions qu'il détient dans la banque française BNP Paribas, rapportent samedi Le Soir et De Tijd. Le gouvernement a en effet récemment donné son feu vert à la Société fédérale de participations et d'investissement (SFPI) afin qu'elle prolonge le contrat conclu avec les douze banques qui entrent en ligne de compte pour la revente d'une nouvelle tranche de BNP Paribas.

Au début du mois de mai dernier, le gouvernement fédéral avait créé la surprise en annonçant la revente d'un quart de sa participation dans la banque française.

Le cabinet du ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) confirme que la SFPI "se tient prête à agir rapidement si le gouvernement souhaite une action. Ce qui ne signifie par que cela figure tout en haut de l'agenda".

L'objectif du gouvernement Michel et de se séparer d'une partie de ses participations dans les banques d'ici la fin de son mandat afin d'alléger la dette.