Entreprise

DOSSIER

On n'est pas là pour attraper des énormes biceps, mais pour se faire du bien. Le message est clair et diffusé dans la plupart des centres de fitness aujourd'hui. Si les pros de la gonflette et les super nanas en tenue dernier cri sont toujours là, c'est surtout monsieur et madame tout-le-monde, de plus en plus soucieux de prendre en main leur santé, qui constituent le gros des adeptes du fitness. En Belgique, ils sont près de 400000 pour près de 550 clubs (1).

Le plus gros acteur du marché belge est Passage Fitness First, avec 21 clubs et 45000 membres. C'est en octobre 1994 que le premier Passage Fitness s'ouvre. Son propriétaire, Dick Vande Vyvere, a alors l'ambition d'être leader sur le marché et ouvre très vite deux nouveaux clubs: à Waregem et à Courtrai. Pour poursuivre son expansion - le capital à investir venant à manquer -, il s'associe avec le groupe anglais Fitness First, actif dans de nombreux pays comme la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Australie.... En tout, plus de 300 clubs.

Comme acteurs, on peut mentionner également Fyzix, qui possède 9 centres en Belgique, et Life Style, qui gère 7 clubs, en Flandre uniquement. Côté haut de gamme, pointons notamment l'Aspria, dans le Quartier européen à Bruxelles, ou le Waou Club Med Gym à la Toison d'Or. «Ouvert il y a un an et demi, ce centre est, avec 5 autres situés à Paris, la version haut de gamme des Club Med Gym (23 en France), qui sont les anciens clubs de Gymnase Club que le groupe a rachetés en mai 2000», nous explique-t-on à Paris. « L'objectif en investissant dans ces centres était de permettre la continuité entre les vacances et le quotidien. L'idée était de suivre les GM (gentils membres) toute l'année et d'offrir la possibilité à ceux qui allaient dans nos villages de vacances de se retrouver dans des centres de sports au coeur des villes».

Si, comme d'autres, le Club a investi ce créneau, c'est qu'il lui voit un bel avenir. «Le potentiel de développement est important chez nous », note-on chez Passage Fitness First. Quand on sait qu'un Américain sur huit est inscrit dans un club... « La demande est là. Dans notre club de Charleroi par exemple, nous avons eu nos 2000 membres en moins de six mois», précise-t-on chez Passage Fitness First.

Mais que cherchent-ils? « La motivation première de la plupart de nos membres est l'esthétique: ils veulent perdre du poids, remodeler leur corps», explique Ran, manager du Passage Fitnest First du Manhattan. ä

© La Libre Belgique 2004