Entreprise Le ministre des Finances privilégie une entrée en Bourse de Belfius d’ici l’été. Et est acculé à résoudre le problème Arco.

L’entrée en Bourse de Belfius est l’un des délicats dossiers encore à régler pour le gouvernement Michel. Idéalement, elle devrait se concrétiser d’ici l’été, si l’on en croit les propos tenus hier matin par Johan Van Overtveldt.

Cette problématique est liée à la nécessité d'une solution pour Arco, groupe de collaborateurs qui ont tout perdu dans la débâcle de Dexia.