Entreprise

Coup de tonnerre au pays des Bisounours : la faillite de Toys’R’Us, annoncée jeudi dernier, a amené le secteur de la distribution de jeux et jouets à s’interroger sur son avenir. Le géant américain de la distribution de jeux et jouets a en effet annoncé la fermeture des 735 magasins qu’il gère sur le territoire des Etats-Unis. Cette faillite inquiète. D’autres distributeurs vacillent. Pourtant, le jouet garde la cote.

Le communiqué de l’entreprise signale que le groupe prévoit une "réorganisation" et un "processus de vente" pour ses activités au Canada, en Asie, en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Toys’R’Us a également précisé que les options restaient ouvertes pour ses autres activités à l’étranger, dont ses magasins en France, mais aussi en Australie, en Pologne, au Portugal et en Espagne. Pour rappel, fin février, la filiale britannique du groupe a été mise en liquidation, condamnant pratiquement à la fermeture ses 105 magasins et les 3 200 salariés de l’entreprise en Grande-Bretagne.

(...)