Entreprise Kevin De Bruyne, Eden Hazard et Dries Mertens dopent les ventes.

On se réjouit tous de la performance des Diables dans cet Euro, et en particulier de la démonstration effectuée dimanche par Hazard et compagnie. Une victoire qui nous permet d’accéder aux quarts de finale et qui fait les affaires d’Adidas, l’équipementier de notre équipe nationale. La vente des maillots devrait atteindre des sommets cette année, après avoir déjà battu des records lors de la dernière Coupe du Monde, au Brésil. Il s’en était écoulé plus de 100.000 exemplaires alors qu’en 2010, seulement 4.000 vareuses se vendaient par an. La génération dorée de notre équipe nationale, plus que jamais pointée parmi les favorites de cet Euro, n’y est bien entendu pas étrangère.

Du côté de l’Union belge, on ne communique pas de chiffres officiels, tandis qu’Adidas reste aussi très discret. Tout au plus nous communique-t-on les Diables qui trônent en tête des ventes. " 57 % de tous les maillots des Diables Rouges d’Adidas en Europe sont personnalisés, glisse Ken Aerts, d’Adidas.com. Le top 5 des joueurs est dominé par Kevin De Bruyne, suivi d’Eden Hazard et de Dries Mertens."

Plus étonnant, Vincent Kompany, blessé, se classe en quatrième position, juste devant Axel Witsel. Il faut dire que les performances de Vince The Prince, notre capitaine emblématique, ont incité de nombreux supporters à acquérir sa vareuse bien avant l’Euro et l’annonce de sa blessure. "À eux seuls, les cinq joueurs qui totalisent le plus de ventes de maillots floqués de leur nom représentent 44 % de l’ensemble des ventes de maillots des Diables", ajoute Ken Aerts.

Pour Adidas , qui a succédé à Burda comme équipementier des Diables, le sponsoring de notre équipe nationale est une affaire plus que rentable. Car si Burda n’avait déboursé que quelques centaines de milliers d’euros pour équiper nos Diables, c’est parce qu’à cette époque, notre équipe nationale était loin de truster les premières places du ranking mondial et d’afficher un statut de favori à chacune de ses sorties. En déposant sur la table de l’Union belge une offre largement supérieure, estimée à 1,5 million d’euros en cash et 1 million en équipements, Adidas a rafflé la mise au meilleur moment.

Pourtant, la société allemande est loin d’avoir cassé sa tirelire pour voir sa marque représentée de la plus belle des façons par la bande de Marc Wilmots. En effet, Nike verse pas moins de 42,6 millions d’euros à la France pour apposer sa virgule sur le maillot des Coqs, dont l’équipementier historique était... Adidas jusqu’en 2011. La marque aux trois bandes versait alors 10 millions d’euros par an aux Bleus avant de se faire raffler la mise par les Américains.

La firme bavaroise reste en revanche fidèle à la Mannschaft, moyennant un juteux contrat de quelque 30 millions d’euros par an.

Au niveau des clubs également, la bataille fait rage entre les géants. Ainsi, Nike vient de renouveler son contrat avec le FC Barcelone, pour un montant qui pourrait atteindre 155 millions d’euros par an. Mais son grand rival, le Real Madrid, fait encore plus fort. La renégociation de contrat voulue par son président, Florentino Perez, pourrait bien coûter la bagatelle de 200 millions à Adidas s’il veut rester l’équipementier des Madrilènes. Le Bayern, pourtant implanté dans le giron d’Adidas, n’obtient quant à lui "que" 60 millions d’euros par an, ce qui est encore trois fois plus que le PSG et ses 23 millions déboursés par Nike.


Decathlon a vendu près de 20.000 vareuses

Vendu 52,99 euros pour sa version adulte et 37,99 euros dans sa version enfant, "le maillot officiel des Diables Rouges sera bientôt en rupture de stock", nous a-t-on confié hier chez Decathlon. "Plus de 18.000 maillots ont été vendus sur les quasi 20.000 commandés." Un réapprovisionnement n’est pas prévu d’ici la fin de l’Euro (le 10 juillet). Si l’envie soudaine de vous habiller en noir-jaune-rouge officiel d’ici la finale, il faudra vous dépêcher. Là encore, les meilleurs techniciens de notre équipe nationale restent les chouchous des supporters. "40 % des clients qui achètent un maillot chez nous le font floquer", précise-t-on encore chez Decathlon. Les joueurs les plus demandés ? "Eden Hazard, Kevin De Bruyne et Dries Mertens". Pour info, le flocage adulte ou enfant d’un maillot (nom + numéro) coûte 14,95 euros.