Entreprise

ENTRETIEN

Pourquoi les prototypes de BMW n'utilisent-ils pas la pile à combustible?

Nos véhicules fonctionnent avec des moteurs à explosion alimentés par de l'hydrogène liquide ou cryogénique, c'est-à-dire conservé à - 253 degrés dans un réservoir spécial d'une capacité de 140 litres. La pile à combustible tourne avec un moteur électrique. Entre les deux systèmes, il n'y a pas de différence sensible jusqu'à 70 km/heure, mais au-delà, le moteur à explosion s'avère plus puissant. Par ailleurs, les coûts de production de la pile à combustible sont plus élevés parce qu'elle contient du platine.

Qu'en est-il de la consommation par rapport à l'essence traditionnelle?

Disons que dans le cas d'un usage occasionnel du véhicule, l'hydrogène présente le désavantage de s'évaporer. Par rapport à un usage quotidien, la consommation de la voiture à l'hydrogène est un peu plus élevée qu'avec du carburant traditionnel. Mais, pour le moment, il faut oublier le consommateur et se rappeler que les énergies fossiles sont irrémédiablement appelées à disparaître.

Pourquoi alors avoir conservé un réservoir à essence à côté de celui à hydrogène?

Parce que nous ne disposons pas d'un réseau suffisant d'approvisionnement en hydrogène. Il n'existe pour le moment que deux stations en Allemagne et une en Italie. Or, le moteur à explosion permet de passer sans problème d'un carburant à l'autre. Par ailleurs, il n'existe pas non plus de production à grande échelle d'hydrogène liquide, même si certains groupes pétroliers commencent à s'y mettre.

L'hydrogène reste une matière inflammable, cela ne risque-t-il pas d'avoir des répercussions sur la sécurité?

C'est vrai qu'il s'agit d'un réservoir conséquent, constitué comme un double frigo pour maintenir l'hydrogène à basse température. Mais, nous avons réalisé des crashs tests qui montrent que la sécurité est équivalente à celle d'un réservoir à carburant traditionnel.

© La Libre Belgique 2001